Accueil / Jeux / Jeux de rôle / Héros & Dragons, le Manuel des Règles – Black Book Editions
Bannière Institut de la Musique

Héros & Dragons, le Manuel des Règles – Black Book Editions

Petit retour en arrière.
Janvier 2016, nous apprenions que Black Book Editions (BBE) allait utiliser le dernier System Reference Document (SRD), un ensemble de document formant la colonne vertébrale de DD5. Ce SRD n’étant clairement pas suffisant pour y jouer en l’état, un gros gros travail devait être fait par les deux éditeurs qui avaient choisis de se lancer dans l’aventure.
BBE et son Héros & Dragons (H&D) était de ceux là. Et il faut bien avouer que le résultat en vaut la peine.

Déjà, au bout de l’attente, on va dire réglementaire pour une participation participative, et bien on peut jouer. Un livre du joueur, complet, je veux dire avec des classes, des races, des sorts, pas un mais plusieurs panthéons dans lesquels jouer, de la magie (des sorts quoi) et le tout dans une seul livre. Le manuel des règles.

Visuellement, c’est beau et sobre. D’accord, c’est un joli pavé de plus de 400 pages en couleurs, aux illustrations absolument magnifiques (un bon point pour les illustrations des Races jouables) et avec la couverture rigide.

C’est un vrai plaisir de parcourir cet ouvrage parce qu’il est aéré et lisible. Oui même les encarts. La lecture est facile et chaque page est une invitation à jouer (ou dans mon cas à faire jouer) bref un régal.

Parlons en tiens … On y joue quoi dans H&D ?

Du point de vue de la création de personnages, H&D propose les races classiques du genre médiéval fantastique (Humain, Elfe, Nain, Gnome, Demi-orque etc …) ainsi que de plus exotiques comme les célestes Aasimars, les Demi-ogres, les Félys (des hommes-chat), les Homme-serpents, les Sangdragons et les sulfureux Tieffelins.
Et comme le choix n’était pas assez vaste, et bien les hommes en noir en ont rajouté.
Trois types d’Elfes, de Nains et de Gnomes, deux d’Halfelins, des historiques à la pelle (sur quarante pages ! ), plusieurs classes avec pour chacune plusieurs voies, il y a moyen d’avoir des tables bien uniques et des personnages l’étant tout autant.

Genre un Moine Demi Ogre ou le Druide Tieffelin … J’ai choisi ces deux exemples totalement à dessein. Pas parce que je rêve d’avoir des joueurs qui choisiront ces classes là, mais pour montrer que cela est possible et que les druides ne sont pas que des “clodos dans la forêt”.

 

Passons au système de règles.
Si vous êtes familiers de celles de “la 5ème édition du plus célè …” ,enfin vous connaissez la suite, ce sera globalement pareil, avec le bonus de maîtrise, les avantages/désavantages et les rituels.

J’ai malgré tout, toujours du mal avec la règle de magie, peu importe laquelle.
Mais au moins, il y a de la magie de disponible. On peut jouer avec. Et puis le forum de l’éditeur est suffisamment fréquenté pour y trouver des réponses à beaucoup de vos questions. Et même des feuilles de persos éditables et custom.

Bon par contre pas l’ombre d’un scénario mais si vous voulez les divinités de 5 panthéons différents les Celtes, Nordiques, Egyptiens, Grecques et celui d’Osgild, le monde où se déroule la campagne d’Anathazerïn.

Dans ce Manuel des Règles, il y a vraiment tout ce qu’il faut connaître pour pouvoir jouer dans n’importe quel univers. Et c’est encore mieux si c’est basé sur le D20.

Anathazerïn, la Trilogie des Vaux, la Quête de la Lance, la plupart des scénarios d20 … Tout est convertible avec plus ou moins d’efforts et/ou de recherches.
Et si vous manquez de place dans votre sacoche ou si vous avec un peu peur de vous trimballer avec 1,7 kilos dans votre besace (et que lire en pdf est pour vous une hérésie) et bien sachez que BBE a pensé à vous. toute la gamme existe en format mook. Mais forcément, c’est à déconseiller aux yeux de nos aînés. Les pauvres.

Autre point fort de la gamme, en plus de pouvoir y jouer (mais je l’ai peut être déjà dit), c’est le nombre d’ouvrage déjà parus. En plus d’un magnifique écran, d’un bestiaire (dont le nom officiel est “créatures et oppositions”), de deux cadres de campagne, d’une campagne et d’un recueil de 10 scénarios (et d’une foule de goodies plus ou moins dispensables), vous avez également une boîte d’initiation pour pouvoir rapidement faire jouer Héros et Dragons.
La boite d’initiation et l’écran feront l’objet d’une prochaine chronique ici même.

En conclusion, si vous avez les moyens, parce que même si le prix demandé est élevé, c’est mérité, n’hésitez pas un instant et jetez vous sur Héros et Dragons, vous ne serez pas déçus.
Parce que simplement, on peut jouer de suite après avoir lu ce livre. Même s’il n’y a pas de scénario dans ce premier ouvrage, il est aisé d’en trouver.

 

Héros et Dragons – Manuel des Règles

Black Book Edition

421 pages couleurs

59,90€

Eldricht Tales

A propos de Ben / l'Amiral

Mes hommages. Je me présente, l'Amiral, et j'ai découvert le jeu de rôle à mon entrée au collège. Ca remonte à l'année de lancement du minitel en France. Oui oui. J'aime faire rêver. Comme quasi tout le monde ici, j'aime la fantasy, la science fiction et l'aventure mais du coup, j'aime par dessus tout faire participer mes amis à de folles histoires. Oui je suis Maitre du Jeu. Mon slogan pourrait être: L'Amiral, vendeur de rêve depuis 1982. En toute modestie. Évidement. J'en ferai peut être un T-Shirt. En tout cas, je suis ravi d'être là avec vous.

Lisez aussi

Ecryme, les suppléments – Samuel Metzener et Alexandre Clavel – Matagot

Écryme est un jeu de rôle Steampunk dystopique et un peu post-apocalyptique, où le monde …

Ecryme, les livres de base – Samuel Metzener et Alexandre Clavel – Matagot

Ces dernières années ont vu fleurir de nombreuses rééditions de vieux mastodontes du jeu de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *