Accueil / Reports / Concerts / Beast in black + Turmion Kätilöt – Maroquinerie – 03/03/2019
Bannière Institut de la Musique

Beast in black + Turmion Kätilöt – Maroquinerie – 03/03/2019

 

Dimanche 3 mars jouaient les finlandais de Beast in Black à La Maroquinerie.

La file des spectateurs est déjà (très) longue quand nous arrivons sur place, sur les coups de 18h30, alors que le concert n’a pas encore commencé.

Et c’est Turmion Kätilöt qui introduit cette soirée : les finlandais entrent en scène, visages blancs peinturlurés de noir, tenues de cuir et accessoires recherchés.

Musicalement parlant, j’ai largement préféré Turmion Kätilöt : le groupe propose un métal indus avec un côté un peu électro – pop dansant et des passages en chant saturé qui envoient des décibels.

Dans la salle déjà bien remplie, l’ambiance est électrique : le public est au diapason d’un frontman charismatique à l’énergie communicative. Ça lève du point en criant à l’unisson sur la majorité du set : pas besoin de connaître les morceaux pour participer ! Turmion Kätilöt tire sa révérence après un show qu’on aurait voulu bien plus long.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il n’est pas encore 21 heures et déjà la foule se masse devant la scène. Les places au premier rang sont chères, et la chaleur se fait plus pressante. Quelques éléments de décor mettent l’eau à la bouche des plus impatients : pied de micro ou batterie ornés de têtes de morts et petits crânes lumineux disposés en hauteur.

Lorsque les finlandais font enfin son entrée, c’est la folie dans la salle. Le public autant que le groupe sont déchaînés et donnent tout.

Heavy / power métal aux morceaux (très) accessibles, certains titres de Beast in Black ne sont pas sans faire penser à Battle Beast ; une ressemblance plutôt logique puisqu’il a été créé par un ancien guitariste de Battle. Si j’avais plutôt bien aimé le premier album, le second m’avait nettement moins plu car à mon sens beaucoup trop facile et commercial.

Pourtant, force est de reconnaître que sur scène, les membres du groupe assurent. Certes, les fans ressemblent plus à des groupies de Patrick Bruel qu’à de métalleux et l’adjectif qui qualifie le mieux la voix du chanteur est probablement celui de châtré ; mais question performance rien à dire : Beast in Black se donne à fond. Même sans être une adepte de leurs chansons, je n’ai eu aucun mal à me laisser porter par l’énergie qui se dégageait du groupe.

Pendant plus d’une heure quinze, le public en a donc largement pour son argent. Beast in Black interprétera notamment les incontournables Ghost in the rain (un peu de douceur) et Blind and Frozen (très entraînant).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Malgré un avis préliminaire mitigé, Turmion Kätilöt autant que Beast in Black m’ont prouvé ce dimanche qu’ils excellaient sur scène !

Eldricht Tales

A propos de NokomisM

Lisez aussi

Le Bal des Enragés – La Cigale – 04/05/2019

Tagada Jones – La Cigale – 04/05/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *