Accueil / Musique / Métal / Vol II Advent of Shadows – Shaârghot
Bannière Institut de la Musique

Vol II Advent of Shadows – Shaârghot

Shaârghot, après un EP, Break Your Body, particulièrement réussi, nous invite de nouveau dans son univers sombre et cyberpunk avec ce Vol II Advent Of The Shadows. Simple redite de ce que l’on a pu écouter sur l’EP ou bien véritable petite bombe d’électro goth en approche ? La réponse de suite ! Et en attendant si vous voulez en savoir plus sur l’univers du Shaârghot je vous invite à redécouvrir l’interview que nous avions faite de lui à l’occasion de la sortie de l’EP !

Miss Me ? commence l’album de manière très énigmatique avec un son assez dark et électro créant une véritable ambiance autour de la musique qui va nous être balancés par le Shaârghot. C’est Black Wave qui vient nous mettre une première baffe. Un son très saccadé, dansant, très électro tout en gardant un aspect metal gothique vraiment pas déplaisant à l’oreille. Cela augure donc du meilleur pour cet album, mais attendons de découvrir la suite. Now Die reste dans la même veine très techno tout en continuant à développer l’univers du groupe pour notre plus grand plaisir. Cette fois le chant de Shaârghot se fait plus moqueur, plus nasillard sur une partie du morceau avant de passer au refrain. De nouveau on redécouvre l’aspect festif de la musique du groupe, avec notamment des passages presque rappés. Wake Up a clairement le mérite de bien nous réveiller en effet : une rythmique entêtante et rapide, rien à redire on a affaire à du très très bon. Bang Bang avec son titre finalement assez fun vient ensuite et il s’agit à mon sens de l’un des titres phares de l’album. On sent plus la veine metal indus au cœur avec une puissance musicale épatante. Une fois de plus la voix du chanteur fait des miracles, très sombre et pourtant toujours aussi prenante. Le refrain lui-même devient d’ailleurs assez sautillant.

On attaque ensuite une série de pistes tout simplement reprises de l’EP, Doom’s Day, Into The Deep et Break Your Body. Chacune de ces trois chansons propose ses propres rythmiques et leur intégration dans l’ensemble de ce qui est raconté par l’album accorde une cohérence à leur réutilisation. Et juste Break Your Body, quoi, ce morceau est une tuerie sans nom ! Regrets revient à des sons nouveaux pour notre plus grand plaisir en proposant un son électro uniquement, sorte de transition plutôt pas déplaisante à l’oreille, me faisant planer…

ZIIB, ou Zombie, débute presque comme une piste de I Am (oui oui j’ai aussi des références rap), mais rapidement la chanson reprend sa teneur très électro-indus qui caractérise ce que fait le groupe. K.M.B. se fait plus indus au niveau des thématiques, la batterie ainsi que les guitares reprenant leur sens, tout en gardant les samples pour donner un regain de puissance à l’ensemble. Kill Your God est de nouveau une reprise de l’EP donc je n’en parlerais pas plus avant, sachez simplement que c’est aussi bon que le reste. Rage nous amène presque à la conclusion de ce second album et on retrouve de nouveau une véritable puissance dans la musique du groupe quelque chose de vraiment immersif. On se promène dans l’univers inquiétant du Shaârghot, aucun doute là-dessus. Shadows vient conclure et à mon sens il s’agit d’une des meilleures pistes de l’album, notamment grâce aux chœurs sur le refrain. Cet ultime chanson est une sorte de profession de foi et clairement quand j’entends la dimension épique de la musique du groupe, oui je suis moi aussi un Shadow !

Ce second album du groupe est une des petites pépites de ce début d’année que tous les amateurs d’électro, d’indus, voire même de metal changeant des normes classiques, devrait écouter au moins une fois. Cela vous fera comme moi : vous vous prendrez au jeu et n’en ressortirez pas sans être entâchés par la noirceur des shadows ! Et sachez que si vous avez l’occasion de les voir sur scène il vaut mieux éviter de louper cela car ils proposent de véritables show de grande qualité…

Vol II Advent of Shadows
Shaârghot
2019

Eldricht Tales

A propos de Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Lisez aussi

Möhrkvlth + Goatslave + Ætheria Consientia + Acedia Mundi – Le Klub – 02/03/2019

Ce samedi 2 mars il faisait frais. Par conséquent j’ai décidé d’aller me réchauffer au …

The Hands of Time – The PictureBooks

Il fait beau les jours rallongent et on a envie de faire balade loin. J’ai …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *