The Great Heathen Army – Amon Amarth

Amon Amarth nous propose en ce chaud mois d’août son douzième album : The Heathen Army. Et les suédois en ont encore sous le pied, après deux albums excellents, Jomsviking et Berseker. Avec une impressionnante régularité le groupe nous propose tous les trois ans ses nouvelles productions, avec toujours cette intensité et cette rage qui leur est propre. L’armée païenne est en approche et elle ne vient pas pour rigoler !

Les neuf nouveaux titres de cet album sont de parfaits exemples de ce que le groupe sait proposer de meilleur. Par exemple le très efficace et emblématique Find A Way Or Make One démontre parfaitement que le groupe a encore de la rage à revendre. Les guitares sont puissantes, la section rythmique parfaitement en place tandis que Johann propose son meilleur chant. Autre single de cet album, The Great Heathen Army propose un son extra : très saccadé, à l’ambiance guerrière, on retrouve de nouveau la patte Amon Amarth. Il est quelques groupes qui, lorsqu’ils sortent un album, sont parfaitement identifiables. C’est le cas des suédois qui parviennent pourtant à se renouveler, à se bonifier au fil des sorties. The Great Heathen Army en est une bonne démonstration puisque le groupe propose quelques trucs que je n’avais encore jamais entendu chez eux notamment à la guitare, et cela pour mon plus grand plaisir.

Là où d’autres morceaux se font plus mélodique, comme Dawn Of Norsemen, le groupe continue à nous réserver quelques surprises comme le featuring avec Biff Biford sur le titre (logique) de Saxons And Vikings. Et le mélange des deux voix, s’il surprend au départ st au final vraiment séduisant et l’on se demande pourquoi Amon Amarth n’a pas plus cherché à proposer des featurings de qualité comme celui-ci. L’album se termine sur un morceau excellent de six minutes : The Serpent’s Trail, où le groupe innove un peu de nouveau, proposant des guitare lourdes et très mélodiques, un rythme plus lent qu’à leur habitude. Un beau conte mythologique comme on les aime. Toutes les pistes de cet album méritent leur place dans cette chronique même si je ne pourrais tous les citer. Je finirai par parler de l’excellent bien que très classique Oden Owns You All, qui propose ce que le groupe fait de mieux : un death metal efficace, puissant et prenant. Un bel exemple une fois de plus que leur musique ne vieillit pas.

Ce nouvel album d’Amon Amarth est une franche réussite. De nouveau le quintet nous propose un son des plus efficaces mais tout en cherchant à se renouveler un peu. Certains riffs, certaines manières de composer évoluent, gardant la patte du groupe mais offrant un plaisir différent. Un bel exemple d’un group qui sait évoluer avec son temps. Avec The Great Heathen Army qui sort le groupe va pouvoir mettre le feu aux pits dès cet été et lors de la prochaine tournée qui s’annonce volcanique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.