La rentrée littéraire de l’Homme Sans Nom

Dernière maison de notre série de la rentrée littéraire, les éditions de l’Homme Sans Nom, à travers Dimitri Pawlowski, son directeur, nous présentent leur nouveauté de la rentrée et de l’automne, sur laquelle ils disent finalement peu de chose, tant elle s’annonce épatante !

Quelles sont les sorties que vous avez prévues pour votre maison pour la rentrée littéraire 2022 ? Des coups de cœur en particulier ?

Au niveau de l’Homme Sans Nom, notre rentrée littéraire, et notre automne, seront sur un rythme modéré, avec une seule nouveauté prévue. Même si je ne peux pas en dire trop, je peux déjà dévoiler quelques informations autour du titre pour eMaginarock : il s’agit du dernier roman d’un auteur déjà pas mal installé dans le domaine des littératures de l’imaginaire, et le texte va être un roman court et percutant, de la SF dans une approche très Black Mirror. On le prévoit pour octobre normalement, et comme toujours pour HSN, c’est un coup de cœur de l’équipe, fidèle au fonctionnement de publier peu pour ne proposer que des romans forts en lesquels nous croyons profondément – et que nous aimons tout autant !

La rentrée littéraire est souvent vue comme un grand moment de l’année pour les maisons d’édition, mais dans le même temps les étals des libraires sont encombrés, et les livres peinent à être vus. Ne vaudrait-il pas mieux, pour l’imaginaire, se sélectionner un autre moment dans l’année ?

Le fait que le mois de l’Imaginaire, qui est en substance la « rentrée littéraire du genre » soit en octobre, soit un mois après la « rentrée littéraire classique », permet d’éviter un peu cette problématique. La question, de fait, reste pertinente, mais quand on regarde l’année calendaire, les options sont au final réduites : juillet, août, période estivale, ce n’est pas trop la peine ; septembre, rentrée littéraire, idem en janvier, même si elle est de moindre impact ; novembre & décembre, période des fêtes. Il resterait la période printanière en possibilités, mais c’est une période qui est extrêmement dense en événementiel, et si l’option resterait intéressante, cela ferait des calendriers plutôt complexes à gérer en interne. Alors, est-ce qu’octobre pour la « rentrée littéraire de l’imaginaire » est le meilleur mois ? Peut-être pas. Mais en même temps, ça reste la meilleure des solutions dans le paysage actuel, ou vraiment pas loin. Par contre, clairement, pour nous, nous frotter à la rentrée littéraire de septembre est quelque chose que nous allons attendre avant d’essayer !

Conclusion

Titre :
Série :
N° du tome :
Auteur(s) :
Illustrateur(s) :
Traducteur(s) :
Format : Grand format
Editeur : 10/18
Collection :
Année de parution :
Nombre de pages :
Type d'ouvrage : Roman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.