Les anglais de While She Sleeps sont de retour avec un nouvel album, plus puissant et mélodique encore que l’excellent So What? il y a deux ans. Onze nouveaux titres, dont certains OVNI, qui devraient plus que séduire les amateurs du metalcore proposé par ce groupe.

L’album possède quelques titres qui sont parituclièrement classiques pour While She Sleeps. Par exemple Enlightment(?), Systematic ou encore No Defeat For The Brave reprennent la recette bien connue du groupe. Un riff accrocheur et prenant, la voix puissante de Lawrence et une mélodie agréable à l’oreille par derrière, le tout up-tempo. Et la racette fonctionne encore à merveille puisque le groupe sans révolutionner le genre, nous en mets plein les oreilels et donne envie de headbanguer joyeusement.

Certains titres sortent toutefois de la norme du groupe. Par exemple Division Street qui vient se poser de manière étrange sur l’album. Lente, proposant des chœurs, elle délivre une émotion inattendue sur cet album. Loin des standards mais néanmoins très agréable à écouter, elle se fait suivre par le très efficace Sleeps Society, porte-étendard de l’album, qui recadre tout cela efficacement. Second OVNI avec DN3 3HT que je n’ai pour le coup absolument pas compris. Le clavier est sympathique, les voix radio également, mais cela sur sept minutes cela m’a semblé un peu too much…

Sleeps Society est un excellent album de metalcore, proposant des morceaux vraiment excellents comme Sleeps Society ou encore Enlightment(?) mais aussi quelques OVNI plus étranges. Toutefois la composition de l’ensemble et sa réalisation sont impeccables. Une belle réussite de la part des britanniques.

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *