Le Crépuscule des Samouraï – Sean Michael Wilson & Akiko Shimojima

Suite directe du manga Funestes vaisseaux, dont je vous parlais le mois dernier, Le Crépuscule des Samouraï nous invite dans la conclusion de l’histoire des célèbres guerriers japonais, et ce jusqu’à leur mort. Plus historique qu’autre chose, le premier tome nous avait invités à découvrir ce passage sombre et méconnu de l’histoire de l’archipel nippon.

1877… Opposée à la modernisation du Japon,  la région traditionaliste de Satsuma se rebelle contre le gouvernement impérial…
Un récit en images passionnant qui traduit le drame de cet évènement.

De nouveau Sean Michael Wilson nous emmène au Japon, comprendre comment les samouraïs ont disparus, et cela en grande partie du fait de l’arrivée des nations européennes sur l’archipel. De fait historique en fait historique il nous dépeint une grande fresque qui met en avant chacun des acteurs de ce changement radical de cap culturel. Passionnant de bout en bout pour qui aime l’histoire et plus particulièrement celle du Japon. Le scénariste maîtrise clairement son sujet et nous laisse pantois devant le côté détaillé de son propos.

Face à cela le dessin d’Akiko Shimojima vient se poser avec élégance et pertinence au fil des pages. Décrivant aussi bien sa culture ancestrale que la modernité apportée par les européens et les américains, elle parvient, via son trait, à nous faire vivre les évènements racontés de manière assez académique par Wilson.

Passons quelques secondes sur l’objet livre. Graph Zeppelin a fait le choix cette fois de proposer un second tome réalisé de manière plus simple, sans rabats ni enjolivures, qui tranche à mon sens trop avec le premier. Pour le coup je n’ai pas compris ce choix…

Alliant un propos historique prenant à un dessin d’excellente qualité, ce manga séduira sans aucun doute tous les fans d’histoire, mais aussi de culture japonaise. Voir ce morceau peu connu du passé nippon être mis en avant d’aussi belle manière est un réel plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *