Entretien avec Buy Jupiter

Bonjour ! Merci de prendre le temps de répondre à mes questions. Je suis Jehleen, je viens de terminer la chronique de votre dernier EP Eclipse. J’ai écouté la trilogie et j’ai adoré ! Le mélange de la musique un peu prog’ et de la voix très hardcore, moi qui ne suis pas une amatrice, j’ai trouvé ça détonnant et ça me met une pêche incroyable à chaque fois, donc merci !

Salut Jehleen ! Et bien merci à toi, on a lu attentivement ta chronique et elle nous a fait très plaisir ! Tu dois être le bon cœur de cible parce que ton ressenti est à peu de chose près ce qu’on recherche à faire ressentir chez l’auditeur. On est très content que le mélange de genres qu’on essaye d’opérer arrive à toucher des gens !

Est-ce que vous pourriez vous présenter, vous et le groupe, pour ceux qui ne vous connaissent pas ?

Nous sommes un groupe de 5 compères, Py au chant, Lucas à la batterie, Martin à la basse et Manu et Vince aux guitares. Le groupe est formé depuis 2012 et on joue du Metal à la croisée des influences de chacun, c’est-à-dire entre Prog, Death, Djent/Metalcore, Post et même un soupçon de black Metal parfois.

Tout le concept du groupe est basé sur la nouvelle d’Isaac Asimov du même nom, dans laquelle il raconte comment les terriens vendent Jupiter à une race extraterrestre. Nous partons de la fin de cette nouvelle, mais du point de vue des travailleurs qui se trouvent sur Jupiter, dont on va suivre le périple sur les 3 EP.

Pouvez-vous nous expliquer comment s’est formé le groupe ?

Vince et Manu avaient un groupe avant, qui s’appelait « State of Entropy » et qui était vraiment un groupe de potes pour s’amuser, mais qui a fini par se déliter et ils se sont donc retrouvés à deux. S’est suivi une petite traversée du désert jusqu’à la rencontre de Lucas, qui s’est révélé habiter dans le même immeuble que Vince.

On s’est rencontré dans l’ascenseur, et on peut presque dire que c’est grâce à son t-shirt de Metal qu’on a commencé à discuter pour au final se retrouver à jouer ensemble !
Ensuite on a trouvé Py assez rapidement par petite annonce, et on peut dire que dès qu’on l’a vu, il nous a plu ! Fred (notre Ex Bassiste) est venu compléter le line-up à ce moment-là, ayant déjà joué avec Manu et Vince auparavant. A partir de là on a dû jouer une bonne année avant de faire émerger le concept de Buy Jupiter et de commencer les concerts !

Est-ce qu’il y a un ou des lecteurs de SF parmi vous ou bien le concept est arrivé par hasard ?

Oui on est plusieurs à lire de la SF.

Vince : Je suis moi-même très fan de ces univers et je dois avouer que j’étais bien content que le groupe parte sur cette approche. Je dirai que nos écrivains phares qui tournent un peu dans le groupe sont Asimov, K. Dick, Damasio, Bordage, Herbert, Lovecraft, et ont tous en quelque sorte influencé l’un d’entre nous à un instant T. Donc pas de hasard pour le concept même si nous n’étions pas partis directement sur la SF au début du projet. Mais quand l’idée a émergé, elle nous a paru tout à fait naturelle.

Qu’est ce qui a motivé la création de cette trilogie ?

L’idée de la trilogie est venue assez rapidement lorsque l’on a trouvé le nom du groupe. Dans la nouvelle Buy Jupiter, les terriens réalisent un « coup » commercial en vendant Jupiter à une race extraterrestre. On a eu l’idée alors de s’intéresser aux conséquences que pourraient avoir une telle chose sur la vie des travailleurs joviens devant survivre tant bien que mal au chamboulement de leur vie. On n’est pas loin de Spartacus dans un sens !

En lisant que vous vous étiez inspiré d’Asimov, j’ai pensé à The Great Old Ones, Sulphur Aeon ou Ahab par exemple. Qu’est-ce que vous pensez de ces groupes qui s’inspirent de la littérature pour créer des albums concepts ?

Vince : Pour ma part, honte à moi, mais je n’ai jamais écouté aucun de ces groupes. Je pense que la littérature est en effet un vecteur d’idées et amène un imaginaire fort aux groupes qui l’utilisent. De plus que le Metal se caractérise par une imagerie très travaillée qui va bien avec la SF ou la Fantasy, et se baser sur des œuvres solides permet en plus d’amener du sens à sa musique. Par contre, pour notre part, on n’aurait pas voulu reprendre une histoire et la recracher telle quelle, développer sa propre histoire est, je trouve, bien plus intéressant bien que difficile !

Est-ce que ça vous tenterait de refaire un ou plusieurs EPs tiré de la SF ?

On aime beaucoup l’approche EP car tout en étant moins contraignant qu’un album, ce format permet de proposer un disque cohérent plus facilement tout en ayant des sorties régulières. Après, beaucoup nous font comprendre qu’il serait peut-être temps de préparer un album longue durée, on verra… Et pour la SF oui, désormais on risque de développer l’univers de Buy Jupiter autour de cette première trilogie en parlant d’autres moments de l’histoire de cet univers, ou bien tout simplement en continuant l’histoire.

Comment s’est passé le travail de composition des morceaux ? Comment vous êtes-vous répartis le travail ?

Manu est le compositeur principal de la musique. En général il arrive avec un morceau bien avancé, basé sur une thématique que l’on veut aborder sur le titre, puis on repasse dessus tous ensemble. Cela permet d’avoir une base cohérente mais que chacun puisse apporter sa petite touche personnelle. Au final on essaye d’arriver à garder le cœur de l’idée de Manu et de rendre ça efficace en travaillant bien les arrangements et les enchainements. On va dire qu’à la fin, il reste entre 30 et 80 % de la proposition de base.

Vous avez créé un site web également, comment ça s’est passé ? Quelle était l’idée première en créant ce site ? Vous comptez mettre plus de matériel musical ou de texte,  car actuellement il n’y a que Departure et l’histoire qui l’accompagne sur le site ?

Lucas et Vince sont développeurs Web de formation, ce qui nous a permis de produire ce site assez rapidement. L’idée était effectivement de publier l’histoire en intégrant un petit lecteur bandcamp, pour que l’intéressé puisse lire et écouter en même temps. Nous n’avons effectivement publié que Departure pour l’instant, et on plaide coupable à ce sujet. L’histoire complète est écrite, mais il y a des choses qui ne nous vont pas dans le style et le contenu, on la publiera surement à un moment, mais ça viendra quand ça viendra ! On devrait aussi faire une nouvelle version du site pour qu’il nous serve aussi un peu plus de dossier de presse. Mais comme d’habitude, plein de trucs à faire, et on ne prend pas forcément assez le temps sur ces choses-là. On se bougera un jour et on le fera, promis !

J’ai adoré les pochettes de chaque EP. Vous travaillez avec un artiste ou c’est l’un de vous qui a fait les designs ? On m’a demandé si vous alliez faire un coffret avec les 3 EPs d’ailleurs, à cause des pochettes, car cela ferait bel objet !

Merci ! On est assez fier des visuels également. Seb, l’artiste qui nous a fait les designs est un ami à nous. On a bien pu développer l’idée avec lui,  et c’est d’ailleurs lui qui a amené le fait d’avoir un symbole au centre des visuels (le triangle ne symbolise d’ailleurs pas la trilogie mais plutôt le départ / le retour, et le cercle l’évolution). Pour le coffret on y pense, quand on aura un peu de budget peut être qu’on fera ça oui !

Vous avez sorti le dernier EP chez Apathia Records, comment ça s’est passé ? Vous êtes allés les chercher ou bien ils sont venus vous démarcher ?

Jehan d’Apathia nous a démarché, c’était d’ailleurs la première fois qu’on était en contact avec un label, ça nous a fait bizarre ! Et oui ça s’est bien passé, il nous a un peu bougé niveau communication, ce qui faisait pas de mal. Il a dû un peu halluciner, parce que la com’, c’est vraiment pas notre truc de base ! En tout cas oui c’est une bonne expérience et on a appris des choses !

Maintenant que la trilogie est terminée, vous avez d’autres projets ?

Maintenant c’est barbecue et farniente ! Plus sérieusement, même si Eclipse est plutôt court, ça a été un gros investissement de chacun tant psychiquement que financièrement. Du coup on profite de rien avoir de prévu cet été pour se reposer, faire un peu le vide dans nos têtes, et se remettre gentiment à composer. Le prochain objectif sera surement de faire un titre plus long que d’habitude, … si on y parvient. Et sera-t-il sur un EP ou un album, l’avenir nous le dira !

Est-ce que vous avez des concerts ou une tournée de prévus ?

A partir de septembre on a quelques jolies dates qui sont tombées, notamment au Brise Glace d’Annecy le 25 septembre 2019, et à St-Etienne le 4 octobre 2019. On devrait annoncer un petit concert à Lyon dans pas longtemps également. Enfin, on aimerait bien faire une petite tournée Bretonne, mais c’est pas évident à organiser soi-même.

Qu’est-ce qui vous a poussé devenir musicien ?

Vince : Pour ma part je me demande toujours pourquoi j’ai fait ça. Ça a commencé comme une blague entre potes un peu saouls, et plus de dix après j’y suis toujours. Donc c’est que ça doit me plaire ! Ah aussi, j’adore le Metal, ce qui est une bonne raison aussi !

Lucas : J’ai été très attiré par la batterie metal vers mes 14-15 ans, alors que je n’avais jamais mis les pieds dans une école de musique…un ami m’a laissé tester un jour, et depuis j’ai plus arrêté ^^

Qu’est-ce que vous écoutez en ce moment ? Vous auriez un groupe ou un artiste à recommander ?

Vince : En ce moment j’écoute beaucoup de prog genre Haken, Steven Wilson et je me mets tout juste à Yes ! J’aime beaucoup la diversité du genre. Sinon je recommanderai bien The Contortionist  dont tous les albums sont excellents ! Et pour un truc plus rentre dedans, je conseil un bon gros Vildhjarta parce que je porte le t-shirt en ce moment même 😉

Lucas : Meshuggah, Deafheaven, Mgla, At the Gates, Decapitated, Aborted, Opeth (oui c’est en vrac, mais c’est ce que j’écoute et recommande !)

Un mot de la fin ou un message à faire passer ?     

Vince : Venez en concert et n’ayez pas peur du prog ! C’est moins compliqué que ça en a l’air et ça apprend la patience haha.

Lucas : Dansons la Ravachole !

Merci pour votre temps. Bonne continuation et j’espère vous voir en salle ou festival un de ces jours !

Merci à toi de t’être intéressée à nous ! Au plaisir de se croiser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *