La Guerre de l’Etincelle – Ravnica T1 – Greg Weisman

Les romans tirés de jeux ont un temps été une partie du fond de commerce de Bragelonne avec notamment Dungeon’s & Dragons, Assassin’s Creed, Resident Evil ou encore Halo. Bref, autant de romans dont les qualités scénaristiques ou littéraires ne sont pas foudroyantes bien évidemment, mais qui ont le mérite d’ajouter des pierres aux édifices-univers que sont ces jeux. Les fans les adorent et l’on comprend donc aisément pourquoi. Et donc quand j’ai vu que l’éditeur sortait un roman autour des univers de Magic, je ne pouvais pas passer à côté. Petite revue de détail de cette nouveauté !

Teyo Verada ne rêve que d’une chose : devenir mage-bouclier et contrôler les énergies arcaniques, afin de protéger son peuple des redoutables tempêtes de diamants qui balaient son monde. Lorsqu’il se retrouve enterré vivant au cœur de l’une d’elles, le jeune mage pense sa fin arrivée. Mais il se trompe. Tout à coup, un pouvoir qu’il ignorait posséder l’entraîne dans un incroyable univers de pierre et de verre : Ravnica.
Teyo est un Planeswalker, l’un des nombreux mages à avoir été appelés dans la cité-monde, attirés par Nicol Bolas, le dragon légendaire. En quête de la récompense ultime, obtenir un statut divin, Bolas assiège la cité de Ravnica. Avec sa magie inégalée et son armée invincible, il semble sur le point de réduire la cité en poussière.
Parmi ceux qui se dressent contre les terrifiantes machinations de Bolas, se trouvent les Sentinelles, qui ont juré de vaincre le mal quel qu’il soit. Mais, tandis qu’ils tentent d’unir les autres mages et d’organiser la défense de la ville, ils se heurtent aux sombres projets de leur ennemi, qui compte prendre au piège les mages les plus puissants du multivers. Et il est trop tard pour l’en empêcher.
Des armées de toutes tailles convergeant sur la cité et la bataille faisant rage, la situation semble désespérée. Si les Sentinelles faiblissent, c’en sera terminé de l’ère des héros, car débutera le règne infini de Nicol Bolas…

Magic The Gathering, ce sont des millions de joueurs depuis sa création, il y a 26 ans maintenant, des milliers de cartes, des fans partout dans le monde. Il n’est donc pas étonnant de voir sortir des romans issus de ces univers de fantasy débridée sur les étals de nos libraires. Ce premier tome de La Guerre de l’Etincelle, Ravnica, permettra aux fans de retrouver certains des personnages les plus connus du jeu : les planeswalker, et de combattre à leur côté le dragon Nicol Bolas. De base scénaristiquement cela ne casse pas trois pattes à un canard bien évidemment, mais les fans de l’univers seront plus que satisfaits de pouvoir assister à cette lutte entre le bien et le mal. Est-ce que l’ensemble du roman est divertissant ? Oui bien évidemment et les fans en auront pour leur argent. Toutefois en tant que lecteur de fantasy j’ai été un peu déçu devant le manque de profondeur de l’ensemble et les raccourcis que prend l’auteur en présupposant que le lecteur connaît l’univers.

Stylistiquement c’est efficace, ça va à l’essentiel et ça le fait bien, rien à redire là-dessus. L’auteur sait parfaitement ce qu’il fait, décrit son action de manière claire et les personnages sont mis en place avec talent.

Ravnica n’est donc pas un mauvais roman, loin de là et Bragelonne réussit son pari de s’adresser avant tout aux fans de l’univers. Moi cela m’a clairement laissé dubitatif car même si j’aime cet univers et ai joué à Magic il y a quelques années, je ne suis pas à ce point fan de tout ce qui entoure le jeu de cartes et du coup mon cœur de fan de fantasy est ressorti déçu de cette lecture. Par contre il faut reconnaître que c’est un bon roman de divertissement pour les fans attendant le train pour aller disputer leurs prochaines parties !

Ravnica
La Guerre de l’Etincelle
Greg Weisman
Bragelonne
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *