Groupe de hard rock suédois, Sole Syndicate m’a mis une grosse claque. Je ne suis pas forcément fan de ce genre, souvent trop doux pour moi. Formé en 2015 le quintet en est à son troisième album avec ce Into The Flames. Douze chansons qui nous emmènent sur les ailes de leurs guitares pour notre plus grand plaisir.

L’album se compose de plusieurs ambiances. Tout d’abord le côté ballade rock hyper classique comme Shadow Of My Love, avec ses solis de guitare. Mais d’autres pistes m’ont tout simplement épaté : la lourdeur des guitares de In The Absence Of Light, les rythmiques lentes de Into The Flames, ou encore le groove vocal de Dust of Angels. On se retrouve face à un album aux multiples saveurs, mais avec toujours cette volonté de jouer sur les chœurs, de proposer une musique extrêmement mélodique. De ce point de vue Niklas et Dennis font parfaitement le boulot, portés par une section rythme de qualité. Mais, au final, la chanson qui m’a le plus donné envie de headbanguer est Forsaken, qui ouvre l’album. Dès l’introduction le groupe nous plonge dans son ambiance, les guitares sont très metal, et le chant de Jonas vient se poser sur la mélodie avec un talent et une ruguosité impressionnante. Le clavier ajoute aussi un quelque chose de puissant.

Ce nouveau Sole Syndicate est un très bon album. Je serais curieux de voir ce qu’ils donnent sur scène car sur album leur musique passe très bien à l’oreille, même pour un fan de metal extrême. Mélangeant les saveurs, Into The Flames propose de varier et cela fonctionne parfaitement !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.