Je suis un gros fan des univers Warhammer 40.000 que j’ai chroniqué un certain nombre de fois dans ces pages, notamment à travers les séries de romans. Mais adolescent j’avais regardé également les comics de manière attentive, séduit que j’étais à l’époque par les comics de chez Inferno. Et quand j’ai vu que Marvel sortait une édition des aventures de Marneus Calgar mon sang n’a fait qu’un tour et je me suis précipité dessus afin de replonger en image dans l’univers passionnant des space-marines et des monstres menaçant l’humanité. Et je n’ai clairement pas regretté le voyage !

Marneus Calgar est le légendaire chef des Ultramarines, l’élite des guerriers de l’espace chargés de défendre l’humanité contre les menaces qui pèsent sur une galaxie constamment en guerre. Vous allez découvrir les origines de Calgar, de ses débuts sur Nova Thulium jusqu’au présent, où les forces du chaos tentent une nouvelle fois de renverser l’Imperium… et elles pourraient bien réussir cette fois !

Entre passé et présent cet album nous présente Marneus Calgar, chef du chapitre des Ultramarines, comme un homme, enfin un sur-homme bien évidemment. On y découvre son passé sur sa planète natale tandis que le présent et la lutte contre une incursion du Chaos vient en surimpression ajouter son sel à l’ensemble. La double aventure proposée est tout bonnement passionnante et le lecteur se prend au jeu. Au fil des chapitres les auteurs distillent quelques informations liées à l’univers de Warhammer 40.000 afin de faciliter la compréhension du lecteur, ainsi que son immersion. Le combat final est épique comme on aime et on espère une suite à ces aventures.

Le scénario est de très bonne qualité, et le dessin de Jacen Burrows est de toute beauté. Il correspond exactement à ce que j’aime dans le comics : un trait net, dynamique, qui rend grâce à l’action à chaque instant. Rien à redire sur ce point, tout comme les couleurs, qui rendent totalement grâce à l’univers proposé.

Ce premier album de la collaboration entre Marvel et Games Workshop est un franc succès. En tant que lecteur, et fan de l’univers, je ne peux qu’apprécier et espérer que la collaboration continue encore longtemps. D’ailleurs j’ai ouï dire qu’un second album, dédié aux sœurs de bataille serait dans les tuyaux….

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.