Il est des jeux qui marquent plus que d’autres. Certains par leur complexité, d’autres par l’attente interminable entre l’annonce et l’arrivée sur le marché, d’autres par leur matériel, et d’autres, comme Through the Ages, par leur richesse incroyable.

Grand fan de jeux de Civilisation, j’avais hâte de – enfin – tester un de ceux étant considéré comme parmi les meilleurs. Parviendrait-il à se hisser au niveau d’un Clash of Cultures et autre Civ ?

La réponse est oui.

Oui, c’est un jeu qui – encore une fois – demande de la place pour être joué dans de bonnes conditions ;)

Avant toute chose, un mot sur le matériel

Rien à dire, c’est parfait. Bon, il faut une grande table (comme le montre la photo ci-jointe) pour jouer dans de bonnes conditions, mais le soin apporté aux différents éléments du jeu est parfait.

On a envie de commencer une partie rien qu’en ouvrant la boîte ;) Cartes, plateaux, jetons, tout est nickel.

Quel est le but ?

Pas compliqué. C’est d’emmener sa civilisation aux sommets et terminer l’Âge III devant les autres joueurs :).

Enfin, quand je dis “pas compliqué”, c’est une façon de parler, tout de même.

Parce que, même s’il reste relativement abordable, Through the Ages n’en est pas moins, un jeu complet et complexe possédant une importante courbe d’apprentissage. Rien d’insurmontable, il suffit d’y aller étape par étape et de prendre son temps. Nous avons joué à plusieurs reprises avec notre grande fille (17 ans), et elle a parfaitement compris le jeu au bout de quelques tours.

Plateau de joueur individuel ou chacun gère sa civilisation. Les choix sont cruciaux et cornéliens !

En effet, votre civilisation peut progresser de deux façons différentes : sur un plan scientifique et/ou militaire. Dans chacun de ces deux cas, les possibilités sont multiples : allez-vous privilégier votre influence sur un plan urbain, militaire, ou agricole ? Est-ce que vous allez vous lancer dans la construction de merveilles ? Quel type de gouvernement allez-vous choisir ? Le despotisme, la république, le communisme ou autre ? Et quels leaders allez-vous privilégier ? Les pacifistes ou les plus agressifs…

Si vous partez dans l’optique militaire, vous pourrez conclure des pactes avec certains joueurs, en attaquer d’autres et, si vous privilégiez la technologie militaire, bien vite vous serez à la tête de forces armées supérieures aux autres qui vous assureront une victoire quasi systématique.

Mais dans tous les cas, cela va passer par une excellente gestion de votre population, de vos ouvriers, de vos fermes et mines afin de produire assez de ressources permettant de nourrir tout le monde et assurer la construction des bâtiments que vous aurez choisie. Il faudra aussi faire attention au bien-être de votre peuple (représenté par un niveau de Bonheur), sous peine de révoltes et de dysfonctionnements de votre civilisation.

Le type de gouvernement que vous décidez d’adopter va avoir une influence majeure sur vos tours de jeu (il définit le nombre d’actions civiles et militaires que vous pouvez effectuer au cours d’un tour).

Cela dit, il ne faut pas non plus oublier – et c’est un des points principaux de TtA, c’est que ces bâtiments civils, militaires, merveilles et les leaders ne sont disponibles qu’au cours des Âges successifs et que chacun des joueurs va tenter de s’en emparer en premier !

Il faudra donc faire les bons choix au bon moment pour acheter tel bâtiment/leader/armée/merveille ou autre avant les autres et qui corresponde à votre ligne de développement ! Mais pour acheter, il faut dépenser des points d’action, et ces points d’action sont denrée rare, car ils servent à toutes vos opérations ! Vous voyez le casse-tête ? :)

D’autant que je n’ai pas tout dit (et de loin ^^) : les guerres, les colonies, les tactiques militaires (exclusives ou partagées), les événements (qui se planifient), et d’autres surprises encore, représentent autant d’éléments importants (même primordiaux !) que je ne peux pas développer ici, mais qui ont toute leur importance dans le jeu !

 

Enfin, sachez qu’il existe une extension qui ajoute de nouveaux leaders, merveilles et autres nouveautés (dont le remplacement de certaines cartes de la boîte de base pour que cette extension s’intègre parfaitement) et qui permettra d’encore plus diversifier vos parties !

Vous l’aurez compris, Through the Ages est in jeu aussi exigeant que passionnant ! Un pur jeu de stratégie qui mettra vos méninges à rude épreuve, mais vers lequel vous reviendrez toujours en disant… « Ah, la prochaine partie, je tente de… »

Philippe Pinon

Philippe Pinon

Trublion de presque 50 balais, touche à tout, autodidacte, tête de cochon. Après plus de 20 ans à effectuer un travail décérébrant, change de voie. Scribouillard, « traductier de l'impossible », il devient même éditeur (OVNI) en 2015 où il édite, accompagné de son associée et conjointe, romans et JdR. Mais ce qui le définit le mieux, c'est quand même le terme de "Gros Connard" (au grand cœur, malgré tout, pour ceux qui prennent le temps de fouiller au delà des apparences).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.