Une suite magistrale.

En 1931, une expédition de sauvetage découvre le campement en ruines du Pr Lake, parti explorer l’Antarctique quelques mois plus tôt. Son équipe de scientifiques avait envoyé un message annonçant une découverte extraordinaire avant de sombrer dans le silence…

Sur place, des squelettes humains dépouillés de leur chair laissent imaginer les scènes d’horreur qui ont pu se dérouler. Plus perturbantes encore : les immenses montagnes noires aux pics…

Ce second tome se révèle plus prenant encore que le précédent, si c’était toutefois possible.

Après le désastre survenu au camp, Dyer et son doctorant Danforth partent à la recherche de Gedney. Secoués par les courants montagneux, ils posent leur petit avion face aux ruines d’une cité fantôme ancestrale… C’est cette ville submergée par la neige et le temps qui sert de décor au second tome. Sous la plume de Gou Tanabe se dévoile un paysage sublime où les descriptions de Lovecraft sont, une fois de plus, parfaitement mises en valeur. La précision du trait, les nuances et les contrastes entre le noir et blanc révèlent parfaitement les arrêtes, les ruines et les souterrains de cette cité désertée.

Entre les bâtiments délabrés, Dyer et Danforth errent, abasourdis et terrifiés, sur les traces de Gedney. Leurs émotions sont palpables, tant sur les expressions de leur visage que par les dialogues choisis pour les illustrer. En leur compagnie on explore, on tremble, on s’épouvante, partagés entre terreur et fascination.

Car entre les murs de la cité fantôme se déroule l’histoire des Grands Anciens, gravée sur les parois des souterrains abandonnés. On y découvre leur arrivée sur Terre, leur apogée, leurs luttes et enfin, leur déclin. Mais si les Grands Anciens, ont disparu, les responsables de leur chute pourraient bien, eux, hanter encore les ruines de la ville dont ils ont provoqué l’effondrement…

C’est donc avec beaucoup de suspense que Gou Tanabe nous emmène dans ces montagnes hallucinées, pour un voyage dont on ne ressort pas indemne…

Ce tome 2 clôt magistralement la duologie des Montagnes Hallcuinées !

NokomisM

NokomisM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.