Home / Interviews / Entretien avec Quentin, chanteur de Harmonic Generator

Entretien avec Quentin, chanteur de Harmonic Generator

Harmonic Generator est un de ces groupes de rock efficaces que l’on ne peut qu’aimer : dynamiques, sympathiques, avec un vrai projet musical. A l’occasion de la sortie de leur nouvel album nous nous sommes entretenus avec eux afin de faire en sorte que vous les connaissiez mieux…

eMaginarock : Bonjour, et merci de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Pourrais-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer ce qu’est Harmonic Generator exactement comme groupe ?

Quentin : Je m’appelle Quentin, je suis le chanteur d’Harmonic Generator, un groupe de Rock au sens le plus large du terme, qui puise ses influences aussi bien dans le Classic Rock que dans le Metal.

eMaginarock : Comment en êtes-vous venu à la musique, et plus particulièrement au métal ?

Quentin : Charles (guitare) et Alex (batterie) sont frangins, ils ont toujours baigné dans une culture musicale très Rock et ont tout les deux commencés à faire de la musique très jeunes. Heureux hasard, j’étais leur voisin. Vers mes 14 ans ils m’ont proposé de les rejoindre pour faire du bruit avec eux. Un peu plus d’un an plus tard, Alex rencontre Renaud (guitare) et lui propose rapidement de nous rejoindre. Peu de temps après nous faisons la rencontre de Nico (basse) qui, après notre premier concert (le 19 juillet 2005) rejoindra définitivement l’aventure. Le line up est toujours inchangé à ce jour, et nous avons tous choisis de faire de ce groupe notre projet de vie.

eMaginarock : Heart, Fesh, Skull & Bones est le tout dernier du groupe. Pourquoi avoir fonctionné en sortant quatre EP puis ensuite un album les regroupant ?

Quentin : Après la sortie de notre premier album, on s’est dit que ça serait intéressant de changer un peu de formule, de nous bousculer un peu, histoire de sortir de notre zone de confort et de proposer un projet qui nous ressemble. Plutôt qu’un album classique, on s’est dit qu’une œuvre en plusieurs parties, enregistrés et sorties séparément pendant deux ans puis regroupés en un album, donnerais une vision honnête de la vie du groupe et de son évolution.

eMaginarock : Comment s’est passé la composition de manière générale ? Qui écrit la musique et qui se charge des paroles ?

Quentin : Notre processus de compositions est très communal, on jam les idées des uns et des autres, on fait des démos, on les bosse de nouveau… Et puis à un moment, quand tout le monde est satisfait, on s’arrête. Pour ce qui est des paroles c’est principalement moi qui m’en charge, tout en incorporant les autres un maximum. Sur notre premier album et Heart il y a même des chansons dont les paroles sont intégralement écrites par Alex ou Charles.

eMaginarock : L’artwork de cet album reprend les quatre EP. Comment le travail autour de celui-ci s’est-il passé ?

Quentin : Pour tout les visuels nous avons travaillé avec un super graphiste, Loseou, avec qui nous avons une vraie connexion et qui s’est efforcé de coller au plus près à notre concept en mettant au point un visuel complet divisible en quatre parties.

eMaginarock : Comment se passe la promo de l’album ? Les premiers retours sont bons ?

Quentin : C’est Dooweet qui s’occupe de la promo de l’album, et pour l’instant les retours sont excellents ! On sent vraiment que les gens captent où on veut en venir avec cet album mais aussi ou on va.

eMaginarock : Peux-tu, en cinq mots, donner envie à nos lecteurs de se pencher sur ta musique ?

Quentin : Energie, live, rage, passion, unité.

eMaginarock : Quel est ton pire souvenir sur scène, en tant que musicien ?

Quentin : A Toulon, il y a presque 10 ans je pense, dans une salle dont j’ai oublié le nom. Un des gars du groupe suivant est monté en loge avant notre concert, fin bourré au Jack, et a démarré une tronçonneuse dans une loge de 10m² dans laquelle nous étions six… C’est pas passé loin, le plancher doit encore s’en souvenir.

eMaginarock : Quels sont les prochains concerts du groupe ?

Quentin : Le 23 septembre à l’Electrode à Miramas, le 24 septembre à La Rue Du Rock à Marseille, le 29 septembre à la Scène Michelet à Nantes, le 7 Octobre au Boomer à Perpignan et le 13 Octobre à l’Alternateur à Niort

eMaginarock : Mêler ses activités professionnelles et personnelles tout en étant musicien est généralement compliqué. Comment fais-tu pour gérer ces aspects de ta vie ?

Quentin : Ce n’est pas évident tout les jours, c’est sûr. Ça veut dire faire des taf pourris pendant des années et dépenser la majeure partie de se qu’on gagne pour faire de la musique, pour faire avancer le projet. Ça demande beaucoup de sacrifices, mais je ne me vois pas faire autre chose de ma vie. It’s a long way to the top…

eMaginarock : Merci pour tes réponses et à très bientôt au détour d’un concert !

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Entretien avec Marie, programmatrice du Cernunnos Pagan Fest

eMaginarock sera en 2018 partenaire officiel du Cernunnos Pagan Fest et nous ne pouvions pas …

One comment

  1. Présent au concert à Marseille le 24 septembre . Bravo pour la qualité générale de votre spectacle même si personnellement, ce n est pas la musique que j’écoute tous les jours.
    Bonne continuation. Musicalement Olivier chaix luthier Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *