Produit par My Ouais ! Production, projet fort intéressant sur lequel je reviendrais prochainement, j’ai eu l’opportunité de découvrir les français de Despite The End. Ils sortent leur premier EP, Butterfly Effect, proposant un metalcore à la fois sombre et très poétique. Sept pistes pour vingt-quatre minutes de découverte, particulièrement intéressantes.

Introduction avec Despite The Beginning : un silence, une guitare qui pose son riff et le reste des instruments vient s’ajouter, proposant un son énigmatique, étrange. On embraye ensuite directement sur Into The Past. Scream énervé, puis ritournelles de guitare et chant clair. Bizarrement sur cette piste le chant clair m’a gêné alors qu’il ne le fera pas sur les autres… Toute fois on sent l’énergie que le groupe délivre à chaque seconde de sa musique. On enchaîne avec Paralyzed qui résonne de manière plus douce sur les couplets avant de prendre de la puissance par la suite. On est face à une chanson portant plus sur l’émotionnel vocal et musical et le groupe y parvient parfaitement. Butterfly Effect est exactement de la même veine, et d’ailleurs on enchaîne sans transition. La piste propose une alternance de couplets doux, avant que la rage et l’intensité ne reprennent de plus belle.

On ne change pas vraiment d’univers avec We Won’t Obey qui propose une musique rythmée, revendicative, énergisante à souhaits. Mentions spéciale à ces petits riffs de guitare balancés au fil du morceau qui fonctionnent parfaitement. The Change qui vient ensuite débute sur un riff bien senti sur fond de sirènes, puis la batterie vient ajouter son rythme avant que tout ne vienne se caler à la perfection et que la voix de Vartan ne vienne nous achever d’une balle de rage vocale bien sentie. Petit outro avec Despite the End, dont il n’y a pas grand-chose à dire pour le coup.

Grande découverte avec cet EP de Despite The End. Très clairement les français ont des choses à dire et savent le faire avec un groove et une énergie particulière. Vraiment intéressant en tous cas, je vous conseille de poser votre oreille dessus.

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Un commentaire sur “Butterfly Effect – Despite The End

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *