Blód – Blód

Blód c’est avant tout un duo entre Anna, chanteuse du groupe Lynn, et son mari Ulrich, guitariste de Volker et Otargos. A cela vient, pour la scène, s’ajouter un batteur. Proposant une musique profonde, entêtante, lourde et pourtant délicieuse, le duo nous invite dans son univers à travers neuf chansons indéniablement riches de talent.

C’est à Sperktrs que revient la lourde tâche de nous faire découvrir le projet et je dois dire que le principe du trio fonctionne merveilleusement bien ! La guitare est impressionnante de technicité, vocalement Anna change complètement de registre, sa voix se faisant envoûtante, et la batterie vient saccader tout cela avec talent. J’ai été franchement impressionné par la qualité finale de ce qui est proposé et c’est tant mieux… Tombstone parvient à se faire encore plus lente, plus oppressante, et on retrouve tous les ingrédients qui avaient fonctionné sur la piste précédente, avec peut-être une batterie encore plus présente et qui ajoute un sel indéniable à l’ensemble. Phantasm bien ajouter un peu plus de rythme, alors que des samples étranges font leur apparition sur certains passages de guitare, ajoutant à l’immersivité de la chanson. Cyanide revient à l’ambiance Doom classique avec une technicité accrue et un rythme plus lancinant encore. Une belle réussite en tous cas et je dois dire qu’à ce stade de l’album la plus grosse surprise reste vocale. Anna change de registre et étonne vraiment avec cette voix de lamiane inquiétante qui apparaît souvent en retrait de la guitare, créant à elle seule une ambiance particulière. On continue avec Elysium, parfait milieu de l’album, sorte de paroxysme de ce que le projet veut proposer. C’est musicalement intense et immersif.

Quietus reprend le principe des guitares très lourdes et créant l’ambiance, avec quelques samples pour achever l’ensemble. Juste impeccable de bout en bout, tout comme Spill Ur Pain. De nouveau on sent le talent des deux musiciens et c’est assez impressionnant de voir comment il se mêle pour donner ces morceaux d’un projet hybride, inquiétant mais séduisant. Tentacles et Little Death concluent l’album avec sensiblement la même logique : un son impeccablement réglé, un chant lointain mais prenant, une batterie qui fonctionne parfaitement.

Ce Blód fonctionne parfaitement ! Le projet est hybride et surprenant, d’autant plus émanant d’un binôme. Mais on sent la complicité qui unit le couple dans leur manière de concevoir leur musique. Cet album est bon, pour ne pas dire excellent, immersif à souhait, lent mais séduisant, bref je suis séduit ! Tentez une écoute vous ne devriez pas être déçus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *