Wolves Among The Ashes – Svart Crown

Les français de Svart Crown sortent en ce début d’année leur tout nouvel opus, Wolves Among The Ashes, et comme son nom l’indique ils ne font pas dans la délicatesse, pour le plus grand plaisir de nos oreilles…

They Will Not Take Our Death In Vain débute avec un sample radio inquiétant avant que les instruments ne viennent se mettre en place et nous envoyer leur son juste énorme dans les oreilles. Une piste très courte mais qui résume parfaitement cet album. Thermageddon me fait clairement penser à une apocalypse dans les oreilles : batterie surpuissante, mélodies de guitares impeccables, chant saturé et immersif. Tout est là dès l’intro pour nous mettre une bonne dose de violence sombre dans la face. Art of Obedience reste dans la même veine avec une puissance, tant vocale que musicale, vraiment épatante de bout en bout. Je dois dire qu’à la première écoute j’ai été soufflé par la technicité et la profondeur de cet album. C’est ensuite Blessed Be The Fools qui vient emplir nos oreilles avec sa mélodie lancinante et inquiétante. Du très très bon Death/Black comme on aime ! Les chœurs viennent ajouter une solennité surprenante mais néanmoins de très bel effet sur le son du groupe.

La moitié de l’album est déjà passée lorsque résonne l’excellent At The Altar Of Beauty. Une nouvelle le rythme s’emballe, se faisant plus death pour mon plus grand plaisir. Quelques ritournelles de guitare extrêmement techniques plus tard JB est de retour au micro et nous envoie son chant rauque et brutal dans les oreilles. Un pur délice ! Down To Nowhere se fait de nouveau plus lent, terriblement lancinant, comme une sorte de slow moite et sombre avec les ténèbres. Prenant de bout en bout avec une mention spéciale pour ces petits moments susurrés dans l’oreille de l’auditeur. Exoria et sa batterie martiale vient ensuite. Ce morceau est clairement conçu pour le headbang avec en plus cette petite mélodie pas piquée des hannetons qui vient nous en remettre une excellente couche dans les oreilles. Et on finit avec Living With The Enemy, longue piste de plus de huit minutes qui présente un condensé du talent impressionnant de tout le groupe, tant dans la composition que dans la réalisation. Du grand art musical.

Svart Crown nous propose donc un nouveau petit bijou proprement et simplement hallucinant de qualité. Les amateurs de black-death vont pouvoir se jeter dessus avec joie tant tout est impeccable de bout en bout, il n’y a rien à y redire. Se promenant sur la scène musicale française tels des loups au milieu des cendres il en profitent pour hurler leur talent à la lune pour la plus grande joie du reste du monde. Wolves Among The Ashes est mon coup de cœur de ce début d’année, c’est certain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *