ENFIN ! Enfin une édition regroupant plusieurs tomes des aventures de Cellendhyl de Cortavar en un seul livre. Pocket nous a proposé cela juste avant l’été, pour le plus grand plaisir des lecteurs fans de dark fantasy efficace et prenante. Devenue une des bases des fondations de la fantasy francophone actuelle, l’univers développé par l’ancien handballeur est une petite merveille de foisonnance et de complexité délicieuse. Et cet épais tome de plus de mille deux cent pages le monte bien…

La Lumière, les Ténèbres et le Chaos se livrent une guerre sans merci. Au cœur de ces luttes, Cellendhyll de Cortavar, promis à un bel avenir au sein de l’empire de Lumière, est trahi par les siens et laissé pour mort.
Dix ans plus tard, le jeune aspirant idéaliste, recueilli par les forces du Chaos, est devenu un guerrier redoutable, l’Ange du Chaos, et n’attend plus qu’une chose : accomplir enfin sa vengeance…

J’ai découvert Cellendhyl de Cortavar il y a de nombreuses années maintenant à travers le premier tome de la saga, L’Ange du Chaos. Ce premier opus, que l’on retrouve bien entendu ici, m’avait purement et simplement séduit, mais je n’avais pas pu continuer la série faute de temps, pris par les nombreuses nouveautés à chroniquer qui ne cessaient d’emplir mes étagères chaque mois. C’est donc avec un grand plaisir que j’ai vu paraître ce premier tome d’intégrale reprenant les aventures de l’Ange du Chaos. Très clairement Michel Robert, à travers ses romans, a su créer de toutes pièces un univers à la fois surprenant, immersif, sensuel et décadent. Néanmoins de la première à la dernière ligne on est pris dans les trois aventures proposées ici, qui possèdent également un fil rouge commun qui donne du corps à l’ensemble de la trilogie. En termes d’aventures ma préférence va à Sang-Pitié, le troisième roman présenté ici car il invite le lecteur à un récit trépidant où Cellendhyl n’est pas le seul héros. Le second roman Cœur de Loki est plus initiatique, plus long, et bien que tout aussi savoureux il faut dire que c’est vraiment l’Ange du Chaos à son meilleur qui m’a le plus passionné. Néanmoins ce deuxième tome recèle d’un élément qui aura encore un impact même sur le spin-off proposé par Rodolphe Vanhoorde !

La plume de Michel Robert ne s’encombre pas de chichis. Décrivant ce qu’il doit absolument décrire, il laisse l’imagination du lecteur faire le reste. Ses combats sont proprement épiques, totalement impossible à réaliser dans la réalité mais vraiment impressionnants. En tous cas ils émaillent les romans et ajoutent très clairement du rythme à l’ensemble. Le sexe est aussi très présent dans l’œuvre de cet auteur, mis personnellement cela ne m’a pas dérangé car il sert à définir les différents caractères, et ôte le voile que l’on retrouve trop souvent en fantasy, où le sexe n’existe pas. Autre point fort de cette série : les dialogues. Michel Robert maîtrise impeccablement l’humour acide ou pince-sans-rire de ses personnages et l’on se prend plus d’une fois à sourire franchement aux saillies des protagonistes.

L’intégrale de ces trois premiers tomes est juste parfait pour toutes les personnes qui hésitaient à se lancer dans la lecture de la saga. Parfaite introduction puis approfondissement de l’univers, Pocket a eu une excellente idée avec ce livre. Michel Robert continue à me tenir en haleine donc je n’ai qu’une hâte : de voir sortir le second opus intégral des aventures de Cellendhyl !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *