Groupe parisien fondé en 2016, Explicit Human Porn propose un metal industriel à chant féminin assez surprenant, et invite le public à le découvrir via ce premier EP : In Excexx. Cherchant à titiller l’auditeur par ses paroles très sociétales, autant que par sa musique efficace et prenante, le combo va séduire d’entrée de jeu toute un pan du public, c’est indéniable.

Cheatcodes ouvre l’EP en proposant un son lourd, assez indus sans pour autant n’être que cela. Des mélodies de guitare et de basse se dégagent tandis que la batterie fait son job. Grosse surprise, la voix de Lowe North, chanteuse du groupe, alternant entre chant clair et saturé avec une facilité impressionnante. Très clairement dès ce premier morceau j’ai été séduit par le talent du combo. Foodporn enchaîne avec une introduction de guitares lourdes, assez heavy pour le coup, avant qu’une rythmique plus indus ne vienne se mettre en place. De nouveau le système de double niveau de chant fonctionne impeccablement, les alternances de rythmes passent également très bien avec de belles envolées mélodiques. On arrive ensuite à ma piste préférée de l’EP : Radiosilk. Elle a été choisir par le groupe pour faire l’objet du premier clip, et on comprend aisément pourquoi. Efficace et très rythmée d’entrée de jeu, elle met en valeur la voix de Lowe, tout en invitant l’auditeur à headbanger joyeusement. On y retrouve également un groove assez particulier au chant. C’est très clairement une piste qui mérite de se retourner les cervicales ! Vous avez de quoi vous faire un avis juste en dessous d’ailleurs. X-Rated propose également des basses puissantes, avec une guitare mélodique parfaite. Plus brutale encore que Radiosilk cette piste va vous faire chavirer une fois de plus. Vous le sentez le pogo ? Sur cette chanson le groupe m’a rappelé The Charm The Fury par certains aspects.

https://youtu.be/HDhfP8yfxjQ

Zero Solid Bodies continue sur la même voix, s’enfonçant même un peu plus loin dans la noirceur, délaissant un peu le côté indus de leur musique. Cela reste néanmoins totalement délectable dans les oreilles. Madmeds revient à de l’indus plus pur et toujours on est séduits par la voix, mais également par les mélodies proposées. Pour un groupe récent Explicit Human Porn démontre qu’ils en ont sous la pédale, c’est certain…

Énorme surprise de cette rentrée, ce premier EP est un vrai bijou que tous les amateurs de metal indus devraient adorer, mais que les autres feraient bien de ne pas bouder tout de même. Efficace, prenante, la musique d’Explicit Human Porn m’a totalement subjugué dès la première écoute et je me la repasse dans les oreilles très très régulièrement. Ce premier EP ouvre les vannes, espérons en découvrir plus très rapidement, notamment sur scène !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *