Yarol + Howard + Chorale du Plan – Le Plan – Ris-Orangis (91) – 14/12/2019

De retour dans cette très belle salle du Plan à Ris-Orangis. Elle est à taille humaine, on y est proche des artistes et le son est toujours très bon. Bref de quoi se régaler pour Yarol, accompagné d’Howard à l’ouverture. 

En préambule de la soirée, la Chorale du Plan monte sur scène pour jouer quelques chansons. Nombreux sont les participants à cette chorale composée de chanteuses, chanteurs et instrumentistes (guitare, basse et cajón). Leur répertoire est composé de titres tirés du répertoire de différents artistes passés dans cette salle (Tiken Jah Fakoly ou encore Yarol), c’est très sympa et bien interprété. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Howard, groupe de stoner-rock pour assurer la première partie. Avec une énergie de malade sur scène, ce trio est bluffant. Une batterie qui groove, une guitare fuzz, un orgue et une touche de psyché pour colorer l’ensemble. Sans aucun doute Howard se place musicalement entre Birth of Joy et Wolfmother. Tout dans l’inspiration de ce groupe respire la musique héritée d’un demi-siècle de rock. C’est bon à entendre tout au long de leur set. Inoubliable solo clavier sur le morceau Void. Puis Evil pour terminer, avec une belle intro jouée au Thérémine (cet instrument venu d’ailleurs très étonnant qui produit des sons en « manipulant » les ondes). La fin est apocalyptique et transcendantale. Seulement 6 titres ? Dommage, on en redemande. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vient ensuite Yarol, pointure du rock français (de la FFF, à Black Minou en passant par MUD (avec son frère Melvil) puis Johnny Hallyday). Il a sorti son premier album solo simplement intitulé Yarol en février 2019. Ce disque est un mélange éclectique aux multiples sonorités mais toujours avec une base rock voire funk-rock.

Le concert démarre sous les notes de guitare de Yarol qui lance un solo backstage pour l’entrée de ses musiciens. Puis il arrive à son tour sur scène et c’est parti pour le show. En grande majorité les morceaux de l’album sont mis en avant. Cependant, le concert débute avec un nouveau morceau Bullet in the Head. Au registre des nouvelles chansons, une autre est jouée au cours du set, il s’agit de Hot Like Dynamite.
Sur scène Yarol et ses musiciens se donnent de suite à fond. On crie, on chante, on siffle, on saute, le public présent est conquis. Le Plan bouge aux sons et aux rythmiques de celui qui fut un temps, en dehors de l’exceptionnel guitariste aux côtés de Marco Prince dans la FFF, le directeur musical de Johnny Hallyday dans les dernières années. 

La part belle est faite aux solos guitares mais le clavier et le second guitariste ne sont pas en reste. On sort la boule à facette pour le superbe morceau The End of the World et on repose l’ambiance. Calme de courte durée, le chanteur/guitariste tombe la veste et le groupe relance la machine avec Crocodile, encore une nouveauté. On apprend que le concert est retransmis en direct sur l’excellente radio : Radio Perfecto (sur laquelle Yarol anime une émission 100% vinyles qui se nomme Radio Yaya). C’est la dernière date de la tournée alors on prend du bon temps, les musiciens échangent les instruments. Sur la chanson Sale, Yarol présente tout le monde sur scène ainsi que toute l’équipe technique et chacun y va de son petit solo. Magnifique. Pour le rappel, retour à un calme semi-acoustique avec Voodoo Love, puis un morceau bien rock’n’roll Go to Hell. Pour terminer, tout en jouant Black Cat Bone, Yarol descend dans la fosse, vient se promener près de nous et finit en slam avant de quitter la scène. Mais ce n’est pas tout à fait la fin, le groupe revient pour une ultime performance et lance la reprise de la FFF : Barbès, aux paroles et au refrain aussi puissant qu’entrainant, un pur bonheur. Des années que je n’avais pas chanté Barbès en live, quel kiff !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci au Plan, à la Chorale du Plan, à Howard et à Yarol pour cette superbe soirée rock.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *