Rise of the Northstar + Solitaris – L’Empreinte – Savigny-le-temple – 15/11/2019

En ce vendredi soir, les intempéries ne m’empêcheront pas de rejoindre l’Empreinte de Savigny-le-Temple pour le concert de Rise of the Northstar, une date qui affiche complet.

La première partie est assurée par Solitaris, un groupe de Metalcore parisien. Visuellement, ce que l’on remarque d’emblée lorsqu’ils rentrent sur scène ce sont leurs tenues. Parkas noires (avec capuches relevées), masques, ils ne laissent rien transparaître de leurs visages. Ils viennent de sortir un EP  Aseara  et leurs morceaux sont très efficaces. Du chant screamé, des riffs bien lourds et de la double pédale, de quoi lancer le concert efficacement dès les premières secondes. Les fans dans la fosse qui commencent à s’échauffer sont aux aguets et partent en vrille dès les premières notes. On sent le set bien travaillé bien que les temps morts entre chaque morceau soient un peu longs. Bonne réaction du public face à cette première partie. Les musiciens garderont leurs masques et capuches pendant le changement de plateau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On procède aux réglages, le public fait le plein au bar et la salle se remplit complètement. C’est parti pour Rise of the Northstar. Malgré le background de ce groupe (formé en 2008) et bien qu’il soit francilien, il semblerait que ce soit leur premier passage à l’Empreinte. Les 15 titres joués ce soir sont redoutables. La musique de ROTNS est un mélange de styles : Metal, Thrash, Hardcore avec quelques passages Hip-Hop. L’esthétisme inspiré du Japon et de l’univers des mangas se retrouve aussi bien dans les vêtements des musiciens que sur le très beau backdrop au graphisme représentant un guerrier en armure de combat (ce guerrier prend vie à quelques reprises durant le show : ses yeux s’illuminent et une voix off se fait entendre). Les fans sont présents et arborent tee-shirts, casquettes et sweats avec le logo du groupe.
Ces mêmes fans sont exaltés par la musique de ROTNS, la folie qui règne dans la salle est dure à décrire tant ça bouge dans tous les sens. La fosse n’attend même plus les appels du chanteur pour lancer les wall of death et autres circles pits. Quant aux slams, il y en a dans tous les sens. L’atmosphère devient moite et humide à tel point que sur scène le sol en devient glissant, empêchant du coup les musiciens de bouger à loisir.
Durant la chanson « The Legacy of Shi », une pluie de confettis tombe sur le public, ceci marque la fin du set avant que ROTNS ne revienne pour le rappel.
J’ai trouvé le son en façade puissant et les lumières particulièrement belles. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à l’Empreinte, à Solitaris et Rise of the Northstar pour cette soirée Metal particulièrement bouillante dans la salle qui, par cette nuit froide et maussade d’automne, a permis de réchauffer le corps et l’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *