The Sea Of Tragic Beasts – Fit For An Autopsy

Les américains de Fit For An Autopsy sont de retour sur le devant de la scène avec un tout nouvel album, onze ans après les débuts du groupe : The Sea Of Tragic Beasts. À quoi s’attendre avec cet album ? À du Deathcore des plus réussis, brutal, incisif et pourtant délicieusement mélodique.

L’ouverture sur les rythmes saccadés de The Sea of Tragic Beasts se fait avec délices, la Joe Badolato ajoutant une brutalité rocailleuse très réussie. Petite pause de tempo avant que la violence ne reprenne et ne nous en mette plein les oreilles et que le morceau prenne vraiment son envol. Le combo vocal entre Joe Badolato et Pat Sheridan fonctionne à merveille et le refrain mélodique vient donner encore plus de sel au morceau. Cela fonctionne très bien ! No Man Without Fear débute par une ritournelle de guitare et un scream puissant et intense. Tout ce qu’il faut pour bien continuer notre ballade dans l’univers du groupe. Une fois de plus le refrain vient nous prendre aux tripes et contrebalancer la brutalité globale du morceau. Shepherd propose lui aussi un son de grande qualité avec une guitare entêtante et un chant brutal comme on aime. Assez classique dans le genre, mais cela fonctionne parfaitement bien. On en arrive à ma piste préférée de l’album : Your Pain Is Mine : des couplets violents à souhaits mais ce refrain d’une qualité de folie qui m’emporte loin. Rien à redire sur cette chanson qui est juste extra. Mirrors, sous des dehors assez calmes, propose tout de même un son prenant, immersif et qui redevient brutal par la suite.

Unloved est juste une sorte d’intermède brutal de moins de trois minutes avec une mélodie sombre et prenante, combinée à une voix rocailleuse. Plutôt sympathique car cela fait penser un peu à une ballade Deathcore, ce qui surprend en fait… Mourn se présente parfaitement comme son titre l’indique, comme le résumé d’un deuil douloureux et profond. On passe ensuite à Warfare qui revient aux classiques du groupe, puissant et brutal avec toujours ce petit refrain bien senti et harmonieux. Birds Of Prey et Napalm Dreams terminent l’album de la même manière qu’il a débuté : dans un très bon son, bien composé, technique, parfaitement exécuté.

Avec ce The Sea Of Tragic Beasts le groupe monte encore un cran dans l’échelle du Deathcore au niveau mondial. Leur album réussit l’exploit d’être techniquement impeccable, mélodique, parfaitement chanté, bref un petit bijou pour les fans du genre !

The Sea Of Tragic Beasts
Fit For An Autopsy
Nuclear Blast
2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *