Les Machines fantômes – Olivier Paquet

Comme je le dis régulièrement, je ne suis pas un énorme fan de science-fiction, trouvant souvent le genre ampoulé au niveau de ses scénarios, et donc de peu d’intérêt pour moi. Mais certains romans d’anticipation valent le détour et jusqu’à maintenant Olivier Paquet a toujours su satisfaire mes appétits littéraires. Je l’ai découvert avec Les Loups de Prague et je me suis donc plongé avec curiosité dans Les Machines fantômes et son univers de thriller technologique.

La couverture de ce roman mérite que l’on s’y arrête quelques instants car Aurélien Police a parfaitement réussi à rendre l’univers décrit dans certains moments de ce roman, sans compter qu’esthétiquement elle est réussie.

Dans un monde où la société est devenue artificielle, les intelligences artificielles pourraient-elles faire société ?

Quatre personnages – un trader, une chanteuse pop, un ancien tireur d’élite, une joueuse de jeu vidéo multijoueurs : chacun croit jouer pleinement sa carte sur l’échiquier de la société sans percevoir qu’il est piégé dans des fictions confortables dont il n’est pas le seul acteur.

Plus un. Hans / Joachim dont ils croisent tous la route. Ce mystérieux jeune homme, tantôt séduisant, tantôt menaçant, est décidé à confier le destin de nos sociétés à des machines. Ce qui va contraindre nos personnages à coopérer, à se rencontrer pour empêcher l’irréversible.

Et des IA…

Olivier Paquet nous propose un roman à cheval entre l’anticipation technologique et le thriller, particulièrement bien construit et prenant. On y découvre cinq profils, cinq personnages plus ou moins atypiques, et l’on est aspiré en leur compagnie dans la tourmente que va devenir leur vie. Ce combat contre Joachim, lui-même protagoniste franchement impressionnant tant il garde le contrôle. Cette sorte de course-poursuite, entrecoupée par la présence des IA qui ont leur propre volonté également, est vraiment passionnante de bout en bout.

Les archétypes de personnages, qui n’en sont d’ailleurs pas réellement, sont assez étonnants et le lecteur peut aisément s’attacher à eux. Chacun possède ses failles, mais va tenter de se dépasser pour atteindre le but qu’il s’est fixé. Ce qui est vraiment intéressant c’est la façon dont Olivier Paquet les fait se rencontrer. Le premier personnage ne croise que Hans/Joachim mais ensuite un ensemble de petites rencontres, de croisements (voulus ou non par les IA, qui sait ?), ont lieu et permettent de mettre en place l’histoire. La manière dont tout s’imbrique est vraiment fait de manière particulièrement intelligente et l’auteur ne laisse rien au hasard dans son roman. Et que dire de ce final qui laisse, en tous cas pour moi, songeur…

La plume d’Olivier Paquet est vraiment fluide, parfaitement adapté à son propos et il parvient à évoluer dans les différents niveaux de langue en fonction du narrateur, donnant encore plus de vie à l’ensemble. Les descriptions ne sont pas fastidieuses, et il parvient parfaitement à nous faire visualiser les séquences où un personnage a les lunettes (vous comprendrez en lisant le roman).

Mêlant intelligemment espionnage et technologie, ce roman d’anticipation vous emmène sur un terrain inattendu (alors que pourtant déjà exploré de nombreuses fois) : celui des IA. Olivier Paquet parvient à nous offrir un livre complet : des personnages forts, une histoire prenante, une fin poussant à la réflexion, le tout porté par une écriture de qualité. Si vous aimez l’anticipation n’hésitez pas une seconde, les autres jetez un œil aux premières pages, vous pourriez être plus qu’agréablement surpris !

Les Machines fantômes
Olivier Paquet
L’Atalante
23,90 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *