Les Aventuriers du Rail – Londres – Days of Wonder

Les Aventuriers du Rail font partie de mes licences favorites.

Ce sont en effet des jeux « simples »,  mais prenants et aux multiples déclinaisons permettant de varier les plaisirs.

Intéressons-nous ici au dernier opus sorti de la gamme, et qui se focalise sur Londres. On retrouve le même format de boîte que Les Aventuriers du Rail New York, dont voici mon retour. Et c’est tant mieux 🙂 Pourquoi ? Parce que cela permet de faire une partie « rapide » (comptez une 20aine de minutes), et surtout de permettre aux plus jeunes de jouer sans les perdre au bout d’un temps plus ou moins hasardeux ^^ Et c’est un plus, quant on a des enfants, croyez-moi !

Quoi de neuf dans cette version ?

Eh bien, Londres et son charme so british 🙂 Sinon, on retrouve – logique – tous les ingrédients qui font partie des incontournables de la série : pions en plastique représentant les wagons, cartes destination, cartes « wagons » et les cartes joker (des bus à impériale, ici).

Le but est toujours le même : marquer des points en reliant 2 points sur la carte (plus le tronçon est long, plus le nombre de points est important) et marquer des points en réussissant à compléter le trajet indiqué sur sa (ses) carte(s) destination – toujours piochées de la même façon et défaussées pareillement.

C’est tout ? Oui, ou presque. Ici, la petite nouveauté de « scoring » vient dans le fait de réussir à relier tous les points d’un même district, et donc de marquer les points bonus dudit district. et vu comment c’est le merdier dans les rues de Londres, ce n’est pas chose vraiment aisée, vous en conviendrez !

Au delà de cela, on retrouve les même mécaniques que dans les précédents opus du jeu. En fait, pourquoi changer une recette éprouvée ? Pas de raisons et c’est très bien comme ça !

Tu as fait le tour ?

Oui, ou presque. Au niveau matériel, la qualité est toujours au rendez-vous. Cartes, plateau et pions sont solides et ne craindront (pas trop) d’être manipulés par de jeunes mains. C’est un sacré avantage.

Ok. Donc ? Si tu conclus déjà ?..

Eh, molo, garçon ! Ce n’est pas forcément la peine d’en faire une tartine pour que ça soit pertinent, hein 😀

Pour preuve, moi, je suis fan ! Parce que c’est simple, c’est accessible, c’est joli, c’est hyper bien pensé (forcément, ils n’en sont pas à leur coup d’essai), les parties sont rapides, et on peut jouer AVEC SES ENFANTS. Et comme un bon paquet de joueurs – ne riez pas, j’en connais plein, ont un (voir plusieurs) enfant(s), c’est tout de même très agréable que de pouvoir faire une partie avec eux.

Alors certes, si vous avez New York, Londres est dispensable. Mais si ce n’est pas le cas et que vous avez des marmots qui viennent vous embêter quand vous jouez à un « gros jeu », foncez ! Vous pourrez jouer avec eux ou même leur confier, ce qui vous permettra d’être peinards dans votre coin 😉

Et ça, c’est hyper important pour un gamer ^^

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *