Harley King, détective de l’invisible – Patrick Mc Spare

Harley King et son ami Nosfe sont deux détectives hauts en couleur qui s’intéressent principalement aux enquêtes paranormales (ou censées l’être). Le duo, rejoint par Miss Jade, une médium, se retrouve embarqué dans une histoire de morts en série à Berlin. Leur employeuse pense que le Diable en est le responsable, mais les trois compagnons ne vont pas tarder à se rendre compte que la vérité est bien plus compliquée…

S’il y a bien une chose que l’on retient de ce roman, c’est le duo que forme Harley King et Nosfe. Au-delà de leurs noms particuliers (dont la signification est expliquée), ce sont deux personnages qui fonctionnent bien ensemble. Ils ont quelques similitudes, tout en ayant des caractéristiques propres. Leur caractère est à l’image du roman : parfois léger, parfois grave, avec une légère pointe d’humour. Vous n’allez pas vous bidonner en lisant ce roman, mais il n’est pas improbable que vous esquissé un léger sourire de temps à autre. C’est un aspect que j’ai particulièrement bien aimé. L’auteur ne force pas l’humour et il sait tout de même mettre de la gravité dans son propos quand il y en a besoin.

L’histoire en elle-même est plutôt intéressante. Il s’agit d’un mélange d’enquête policière et d’enquête paranormale. On ressent une certaine tension, car le temps est compté et on se demande si les trois héros vont réussir à trouver la réponse à cette énigme avant qu’il ne soit trop tard. Le seul reproche que je ferai serait le manque de développement du passé de Harley King et Nosfe. L’auteur distille quelques informations sans vraiment s’appesantir dessus, si bien que j’ai cru pendant un moment être en train de lire un tome 2 ou une suite dans une série. Je ne sais pas si cela est fait volontairement, mais dans mon cas, ma curiosité a été piquée et je ne dirai pas non à un peu plus de développement de ce côté-là. A part ce petit bémol, le récit est fluide, compréhensible, et on plonge sans aucun problème aux côtés des détectives.

Il n’y a pas beaucoup de personnages, le récit se focalisant principalement sur Harley King, Nosfe et Miss Jade. Les autres personnages peuvent parfois paraître un peu cliché (la vieille femme acariâtre, le garde du corps peu aimable, le personnage trempant dans des affaires louches mais qui est en réalité un pleutre), mais j’ai l’impression que c’était totalement assumé. Ainsi, la psychologie des personnages n’est pas difficile à saisir (avec quelques exceptions tout de même !), mais à aucun moment on a envie de lever les yeux au ciel d’exaspération, donc c’est un pari réussi.

Je n’ai aucune raison de ne pas recommander ce livre. Je pense qu’il pourrait plaire à un grand nombre par son mélange de fantastique et policier, mais pas trop (ce n’est pas du niveau d’Hercule Poirot). C’est un roman qui se lit facilement et qui est assez rapide à finir, ce serait donc dommage de passer à côté !

Harley King, Détective de l’Invisible
Patrick McSpare
Scrinéo
2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *