Accueil / Jeux / Zombicide – Green Horde – Edge Entertainment France
Bannière Institut de la Musique

Zombicide – Green Horde – Edge Entertainment France

Ahhhh… Zombicide !

Lui aussi fait partie des jeux auxquels je rejoue régulièrement (et avec nos enfants depuis au moins deux ans). Latter du zomb’ à tour de bras à grands coups de tronçonneuse, ou en faire exploser une bonne vingtaine d’un coup avec un molotov qu’on aura réussi à fabriquer et voir disparaître en fumée l’abomination que personne ne pouvait jusque là tuer, ça possède un côté carrément jouissif !

Parce que Zombicide, c’est ça : du fun en barres. Un excellent jeu coop’, où les survivants doivent se serrer les coudes pour terminer la mission. Concept simple, mais qui a parfaitement fonctionné (il n’y a qu’à voir la quantité de boîtes sorties jusqu’ici par CMON).

Mais Zombicide première itération (saisons 1 et 2) n’était pas exempt de défauts. Le principal reproche venait des feuilles de personnages et de la gestion de l’inventaire : les cartes qu’on pose, qui glissent, tombent, bref.. C’était pas super pratique. Oh, alors, ce n’est qu’un détail, mais quand même.

Mais les gars de CMON ont réagi, et, par la suite, des standee en plastique ont fait leur apparition, ce qui a tout de suite réglé le problème : les cartes équipement étaient bien calées, plus rien ne bougeait.

Donc, Green Horde, c’est quoi ?

C’est la transposition de l’univers de Zombicide dans du Med’fan qui va bien, où les survivants tout droits sortis de Walking Dead sont remplacés par des guerriers et autres lanceurs de sorts bien connus de tout amateur du genre.

Green Horde est le second opus de cette série (Black Plague ayant auparavant ouvert le bal). Exit ici les fusils et autre batte de base-ball chère à Negan, et on retrouve donc épées, boucliers, sorts, arcs et arbalètes (entre autre). Cette transposition dans un univers de fantasy colle parfaitement au thème général du jeu, et l’adaptation se fait en qq secondes pour tout habitué du genre (même nos enfants ont adoré, eux qui, pourtant, étaient bien accrochés à leur Betty ^^).

Bref, au-delà de ces changements cosmétiques, qu’en est-il du jeu en lui même ?

On retrouve tout ce qui fait Zombicide : les morts-vivants (Walkers, Runners, Fatty, Abo). Ici ,un petit nouveau fait son apparition : le Nécromancien. Alors lui, il est plutôt différent dans son comportement, parce qu’au lieu de vouloir en découdre avec les joueurs, son seul but, c’est d’ouvrir un nouveau portail d’invocation pour laisser apparaître de nouveaux zombies avant de prendre la poudre d’escampette le plus rapidement possible ! Un vrai fourbe !

Notons également que les Walkers font plus mal : 2 blessures à chaque coup. Sachant qu’on a 3 PV, ça peut aller très vite.

Mais la grosse innovation de Green Horde, c’est – justement, la Horde. Je m’explique : à chaque fois une carte de zombies est piochée pour la génération sur un portail, il faut regarder non seulement quels types et quantité de zombies sont générés, mais également vérifier si la carte possède (pour le niveau de menace correspondant) un petit drapeau. Si c’est le cas, un zomb’ du type correspondant est placé dans une zone à part à côté du plateau (la future Horde). Et lorsqu’un pioche une carte qui dit « la Horde arrive ! », TOUS les zombies mis de côté dans cette zone apparaissent sur le plateau, d’un coup, comme ça.

Et ça peut très vite tourner au cauchemar, croyez-moi !

D’autant que le Nécro, lui, quand il apparaît, il génère aussi des zombies dans la Horde. Oui, un vrai empêcheur de buter en rond, celui-là ! D’autant qu’en plus, s’il se barre du plateau avant d’avoir été tué par les joueurs, son portail reste. Et si un Nécro quitte le plateau et qu’il y a 6 zones d’invocation sur le plateau, les joueurs ont perdu, quoi qu’il en soit.

Et les joueurs, dans tout ça ?

Heureusement, ils ne sont pas en reste. En effet, ils disposent d’un arsenal – offensif et défensif, plutôt conséquent. Les armures, par exemple : elles permettent de tenter de bloquer une attaque. Chaque carte armure/bouclier possède un chiffre. Si le résultat obtenu au lancer est supérieur ou égal au chiffre indiqué, l’attaque est bloquée. Pas mal, mais à double tranchant (ben oui, si ça rate, ça peut faire bobo trèèèès vite).

Les sorts sont très sympas aussi, et peuvent faire pencher la balance du côté des joueurs.

Et puis il y a le trébuchet. Une grosse arme de siège, placée sur le plateau, et qui peut tirer (presque) partout. Et faire de gros dégâts. Alors c’est assez lourd à utiliser (les 3 actions d’un joueur sont nécessaire pour l’activer un fois), mais les gros trous que sont capables de faire l’arme compensent largement. C’est un élément tactique à prendre en compte, surtout quand les hordes commencent à se faire pressantes.

« Baaaastooooon ! »

Je ne sais pas si vous l’aurez compris, mais Green Horde est un peu LE Zombicide de la « maturité ». Les défauts des version précédentes ont été gommés. Certaines nouveautés viennent renouveler le plaisir de jeu. Et l’univers med-fan, ça colle parfaitement !

Vivement la suite !

 

 

Eldricht Tales

A propos de Philippe Pinon

Trublion de 47 balais, touche à tout, autodidacte, tête de cochon. Après plus de 20 ans à effectuer un travail décérébrant, change de voie. Scribouillard, « traductier de l'impossible », il devient même éditeur (OVNI) en 2015 où il édite, accompagné de son associée et conjointe, romans et JdR. Mais ce qui le définit le mieux, c'est quand même le terme de "Gros Connard" (au grand cœur, malgré tout, pour ceux qui prennent le temps de fouiller au delà des apparences).

Lisez aussi

Les Poilus – Édition Armistice – CMON/EDGE France

La Grande Guerre. La « Der des Der », comme elle a été surnommée à l’époque. Quelle …

Châteaux de Fable / Friedemann Friese – Edge

Le nouveau jeu de Friedemann Friese se passe sur la plage… et la mécanique est …

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je souhaite acheter ce jeu pour Noël, d’occasion. J’en ai trouvé un, mais les règles sont en anglais. Vu mon niveau de maitrise de la langue et la complexité du jeu, j’ai besoin des règles en version française. Savez-vous si elles existent ? Si oui, où puis-je me les procurer ?
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Cordialement.
    Jessica

    • Bonjour !
      Désolé de cette réponse tardive, mais je n’avais pas vu le commentaire. La version testé ici est la version française (avec les règles VF dans la boîte). Je ne sais pas s’il est possible de se les procurer par le biais de l’éditeur. Il faut passer directement par eux, dans ce cas (sur leur site internet – Edge Entertainment France, donc).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *