Entretien avec Roger Wessier, de Replica Promotion et Base Production

Roger3eMaginarock : Bonjour Roger, et merci de nous accorder un peu de temps pour répondre à ces quelques questions. Pourrais-tu tout d’abord nous présenter ton parcours et comment tu en es venu à travailler dans le milieu musical ?

Roger Wessier : Bonjour. Tout gamin j’ai commencé par ennuyer mes parents avec l’achat de vinyls, puis pour aller sur des concerts. Rapidement je me suis monté un local de répèt et j’ai commencé à apprendre un instrument (batterie), quelque temps plus tard je rentrai dans un groupe et j’en ai fait quelques-uns mais le goût d’organiser m’est venu (je téléphonais pour trouver des concerts, etc). J’ai ensuite monté quelques associations de promotion musicale, d’organisation puis j’ai été ensuite embauché dans un studio d’enregistrement avant de finalement rentrer à la FNAC à Lyon en 1992 et là j’ai organisé moult choses (concerts, dédicaces, projections, pré-écoutes, after-show, concours…). en 2002 le label NTS m’a embauché pour travailler sur des groupes internationaux et je suis arrivé en région parisienne où beaucoup plus de choses se font et ou le travail…

M. : A l’heure actuelle tu travailles pour Replica Promotion, qui s’occupe de la promotion presse des groupes de musique, essentiellement sur la scène rock et métal. Comment en es-tu venu à Replica ?

R.W. : Replica a été monté fin 2004 après la période du label NTS dont je faisais partie. Label proprement dit au départ puis fin des activités label (de sortir des disques) pour se recentrer sur la partie promotion uniquement.

M. : As-tu un chiffre concernant le nombre de groupe dont tu as pu t’occuper depuis le début de ta carrière ? Vu la masse de la production musicale actuelle cela doit être proprement colossal, non ?

R.W. : C’est colossal oui, mais je pourrai pas chiffrer tellement il y en a et il y en a eu…

HardForce-blog-350

M. : Comment se passe le travail avec les groupes ? Est-ce que ce sont les maisons de disques qui font appel à tes services ou bien les groupes eux-mêmes ? A partir de là tu as des directives précises sur ce qui t’es demandé ou bien tu as une certaine liberté de proposition avec le budget qui t’es donné ?

R.W. : les 2 mon capitaine:))) On s’occupe des labels AFM, MASCOT, UDR, SPV, KSCOPE, ELENVEN 7, RAZOR & TIE et depuis peu METAL BLADE. On a également pas mal d’artistes de EAR MUSIC, SONY et VERYCORDS vient de nous demander un soutien pendant quelques temps. Ensuite, plein de groupes font appel à nous en direct et notamment beaucoup de groupes français ( INCRY, T.A.N.K, ARTWEG, ASYLUM PYRE, MELTED SPACE, MESSALINE, SEYMINHOL, HELL OF A RIDE, TANKRUST, AKENTRA, STICKY BOYS, ARCANIA, ORAKLE etc etc etc…

M. : Parmi la masse de groupes avec lesquels tu as travaillé, est-ce qu’il y en a qui ont final t’ont plus séduit ou bien fais-tu bien attention à ne pas mélanger tes goûts personnels et le professionnel ?

R.W. : J’écoute et suis fan de musique depuis tout petit, je me base sur le travail bien fait dans le style de chacun, même si certains effectivement me plaisent plus que d’autres…

the-great-lie-melted-space

M. : Tu t’occupes également de Base Production, qui organise des concerts notamment à Paris et Lyon. Cette facette de ton travail se déroule comment ?

R.W. : Je m’occupe de préparer la venue des groupes surtout sur Paris vu que les bureaux de Base productions sont basés à Bordeaux, j’ai une équipe également sur Lyon ( je suis originaire de cette ville ) je fais le relais entre les groupes et les salles, préparation des timings, embauche du personnel etc etc etc…

logo_intro

M. : Combien d’heures travailles-tu par semaine ? Depuis quand n’as-tu pas pris de vraies vacances ?

R.W. : je ne prends généralement pas trop de vacances au vu d’une charge de travail conséquente mais l’été reste quand même plus calme… J’approche les 70/80 heures par semaine

M. : A l’heure actuelle les salles de concert se vident de plus en plus alors que les albums se vendent de moins en moins du fait du téléchargement illégal. Pendant ce temps la production ne cesse d’enfler. Penses-tu que cela va se stabiliser un peu dans les années à venir ou bien ce marché sinistré va continuer à se crisper ?

R.W. : Ça va continuer à baisser effectivement, le contexte économique n’aide pas du tout pour les loisirs et d’aller à un concert ne fais plus partie, pour les gens, d’un loisir en tête de liste…

hellfest

M. : Et paradoxalement des festivals comme le Hellfest vendent 50.000 places en à peine quelques jours. Le principe du festival avec sa multitude de groupe est-elle plus tentante pour le grand public selon toi ?

R.W. : Le Hellfest c’est autre chose qu’un simple festival, c’est devenu un vrai pèlerinage et il y a sur place une atmosphère qu’on ne retrouve pas sur plein d’autres fests…

M. : Comment vois-tu la scène métal dans 15 ans ? Comment penses-tu qu’elle va évoluer ?

R.W. : D’ici 15 ans, ca aura changé, je pense, car une bonne partie des gros groupes aura terminé sa carrière. Quels seront les nouveau gros groupes ? Pas sûr qu’il y ait une relève prête à l’heure actuelle, NIGHTWISH sera encore là et encore plus gros je pense… après je ne sais pas trop…

meliora-ghost

M. : Merci beaucoup d’avoir pris un peu de temps, Roger, et nous te souhaitons bon courage !

R.W : Merci à vous !!!!

2 thoughts on “Entretien avec Roger Wessier, de Replica Promotion et Base Production

  1. Et ben, bonjour les fins observateurs…. Au final ces gens ne semblent pas connaître beaucoup plus loin que ce qu’ils ont l’habitude de faire tourner. Du réseautage.. des partenaires… des instituions.. de l’industrie… metal ou pas, pour ce genre « d’acteurs du monde de la musique », autant parler de simples produits culturels. Même si ce mec a probablement l’impression d’être un véritable amateur authentique..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *