La route – Manu Larcenet

Une histoire qui prend place dans un monde dévasté, l’espoir perdure pour un père et son fils qu’on va suivre sur leur route accompagné de leur précieux caddie remplie de bien des objets.

L’apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres et de cadavres. Parmi les survivants, un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d’objets hétéroclites, censés les aider dans leur voyage. Sous la pluie, la neige et le froid, ils avancent vers les côtes du sud, la peur au ventre : des hordes de sauvages cannibales terrorisent ce qui reste de l’humanité. Survivront-ils à leur périple ? Après “Le Rapport de Brodeck”, Manu Larcenet adapte de nouveau une oeuvre majeure de la littérature. Couronnée par le prix Pulitzer en 2007, “La Route” a connu un grand succès et a été adaptée au cinéma en 2009 avec Vigo Mortensen dans le rôle principal. Avec cet album, Manu Larcenet réussit une adaptation d’une originalité absolue et pourtant d’une totale fidélité. En posant son trait sous les mots du romancier, en illustrant les silences du récit, l’artiste s’est approprié l’univers sombre et fascinant du roman de Cormac McCarthy. D’un roman-culte il a fait un album d’une beauté saisissante, à la fois puissant et poignant. Incontestablement un des chefs-d’oeuvre de la bande dessinée moderne. 

Manu Larcenet est un auteur de bd français qui a précédemment adapté Le rapport de Brodeck, le roman culte de Philippe Claudel édité également par Dargaud en 2 tomes publiés en 2015. « La route » d’après le roman de Cormac McCarthy, un chef d’œuvre magnifié par les planches sombres et violentes de Larcenet.

Âmes sensibles s’abstenir !

Si vous connaissez le roman original ou avez vu l’adaptation cinématographique réalisé par John Hillcoat avec comme acteurs principaux Viggo Mortensen et Kodi Smit en 2009, vous savez que vous ne vous en tirerez pas indemne. C’est poignant ça prend aux tripes vous voilà prévenu.

Des planches sombres et violentes

Le dessin finement travaillé, sombre mais riche en détails, apporte son lot d’horreurs et renforce l’aspect pervers et sadique de l’être humain. Une adaptation graphiquement percutante, les dialogues peu nombreux néanmoins lourd de sens, des découvertes macabres qui vous donneront froid dans le dos. La situation de nos 2 protagonistes principaux m’a particulièrement touché et les larmes ont coulés.

Je recommande fortement cet ouvrage si vous aimez les univers apocalyptiques où l’espoir les conduira peut-être au bout de la route.

Titre : La route
Série :
N° du tome :
Auteur(s) : Manu Larcenet
Illustrateur(s) : Manu Larcenet
Traducteur(s) :
Format : Album de BD
Editeur : Dargaud
Collection : Hors Collection Dargaud
Année de parution : 2024
Nombre de pages : 160
Type d'ouvrage : BD/Comics/Manga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *