Le livre des Terres Bannies T1 : Malice – John Gwynne

Votre nouvelle aventure !

Malice

Il y a bien longtemps que les humains sont arrivés sur les Terres Bannies, qu’ils ont disputées victorieusement aux clans de géants qui les peuplaient. Des terres que l’affrontement entre les dieux antagonistes Asroth et Elyon a bien failli détruire. Aussi, quand cette guerre larvée menace d’éclater à nouveau, bien des destins vont se trouver bouleversés.

À commencer par celui du jeune Corban, qui aspire à manier l’épée et la lance pour protéger son royaume et va devoir mettre son courage à l’épreuve bien plus vite que prévu. Mais la prophétie indique que l’obscurité et la lumière exigeront deux champions, le Soleil Noir et l’Étoile Vive. Il serait sage de rechercher les deux, car si le Soleil Noir prend l’ascendant, les espoirs et les rêves de l’humanité tomberont en poussière. Sauf que personne ne sait qui ils sont, à commencer par eux-mêmes.

Alors que les géants s’agitent de nouveau et que le chaos semble sur le point de s’abattre sur les Terres Bannies, le Haut Roi Aquilus tente de former une alliance avec les autres souverains pour sauver le monde des humains. Mais tous ses alliés n’ont pas la même vision de l’avenir…

Une nouvelle aventure :

Malice est un roman de fantasy à l’ancienne qui fonctionne bien. On y retrouve les classiques de la high fantasy sur fond du bien contre le mal. Pas des plus original, qui n’en reste pas moins une histoire intéressante à lire.

Malice est le premier tome d’une série qui souffre de la malédiction du premier de la série. John Gwynne utilise Malice pour poser les bases de son univers, c’est évidemment nécessaire mais le worldbuilding en devient un peu indigeste. Entre Géographie, Histoire et Géopolitique il faut bien s’accrocher pour rester concentré.

Cependant, l’univers de Malice est assez bien construit et semble bien rodé.

 

De nombreux personnages à découvrir :

Comme dans tout roman de High Fantasy, Malice nous propose de suivre un bon paquet de personnages qui viennent à se croiser de temps en temps. 

Malheureusement, Malice est victime de sa diversité de personnages justement en manquant de diversité : beaucoup de ces personnages se retrouvent dans leurs caractéristiques et leur personnalités. Les personnages de Malice sont plutôt bien construits mais semblent redondants dans leur ressemblance.

A noter : Afin de ne pas perdre le lecteur, le nom du personnage dont l’on suit le point de vue est précisé en début de chapitre. 

Fantasy et tranche de vie : 

Malice étant un roman de High Fantasy son rythme est assez lent, le lecteur suit beaucoup de personnages au travers de leur tranche de vie. Cela offre à l’histoire l’opportunité de faire son nid, mais cela manque légèrement d’action.

Malgré tout on se prend facilement au jeu des trahisons et machinations : Qui a été trahi, qui a été manipulé? Qui sera finalement le grand héros que le peuple attend parmi tous ces personnages? A la fin de la journée, Malice est une lecture appréciable malgré une certaine lenteur difficile a passer pour un lecteur habitué à l’Héroïc Fantasy.
A voir ce que nous offrira le tome 2.

Titre : Malice
Série : Le livres des Terres Bannies
N° du tome : 1
Auteur(s) : John Gwynne
Illustrateur(s) : Paul Young
Traducteur(s) : Thomas Bauduret
Format : Poche
Editeur : Léha Editions
Collection : Majik
Année de parution : 2024
Nombre de pages : 859
Type d'ouvrage : Roman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *