Les apprentis – Du miel et des cailloux – Olivier Gay/ Olivier Boiscommun

Un one-shot de qualité !

La magie, c’est mieux quand ça marche.

Ce sont les apprentis des plus grands héros du royaume… mais ils ont à peine commencé leur entraînement. La magicienne ne connaît que trois sorts, le guerrier ne s’est jamais vraiment battu, le soigneur préfère les fleurs au combat et la roublarde se croit plus douée qu’elle ne l’est.
Lorsque leurs maîtres disparaissent mystérieusement, les apprentis sont bien décidés à mener l’enquête. Et tant pis s’ils ne sont pas prêts pour ce monde impitoyable.

Rien ne les arrêtera, ni les monstres, ni les disputes, ni la politique, ni même les amours de jeunesse.

Après tout, le destin du royaume repose sur leurs épaules.

Des héros en retraite, des apprentis en devenir…

La vie coule paisiblement au village de Fondletang, où Les preux, les cinq héros au service de la princesse Cassia, héritière du trône de Pesh, dont les fait d’armes ont défrayé la chronique jusqu’à la mort de leur souveraine, ont pris retraite non sans avoir pris des apprentis avides de découvrir leurs savoir-faire

Tomas, Lamia et Ephraïm sont les disciples de Velinor, Sarabella et Holmeter.

Une situation qui suscite quelques rancœurs au sein du village. Nos apprentis sont souvent pris à parti par Nahith et sa bande et sauvés in extremis par leur camarade, Iris. Thespie, la dernière représentante des preux, a refusée de prendre cette dernière comme élève.

L’arrivée d’un mystérieux messager, dépêché par Abelard, va amener les preux à quitter leur retraite pour un mois… Mais lorsque leurs maîtres ne reviennent pas les apprentis n’ont d’autres choix que de partir eux aussi pour la capitale pour tenter de les retrouver !

Drakoo étoffe son catalogue

Le label Drakoo est rattaché à Bamboo Editions, et a proposé depuis sa création en 2020 d’autres séries scénarisées par Olivier Gay, écrivain français connu des amateurs de thrillers et de fantasy/fantastique.

Ce one shot des “apprentis”, intitulé “Du miel et des cailloux”, succède à des séries comme “Démonistes” ou bien “Nëcromants”.

C’est aussi une nouvelle collaboration entre l’auteur des “Epées de glace” (Bragelonne) et Olivier Boiscommun: ensemble ils ont participé ensemble chez Drakoo aux “Maléfices de Danthrakon”.

Fondée par Christophe Arleston (Lanfeust de Troy) et Olivier Sulpice, Drakoo est spécialisé dans les genres de l’imaginaire.

C’est bien encore là ce qui nous est proposé avec ce récit en un tome qui traite de parcours initiatique, le tout émaillé de touches d’humours (c’est un peu la marque de fabrique de Bamboo).

Entre déjà vu et originalité néanmoins

Il est vrai que les histoires de ce genre sont légion et cela au sein même de cette licence qui propose de vingt à trente albums par an.

Difficile de ne pas dire que l’on n’a pas déjà rencontré d’intrigues similaires, de même les différentes créatures (on pense notamment aux vénéfiques qui sont des hommes-arbres). Les personnages sont eux-mêmes des archétypes du genre qui vont accumuler les gaffes pour notre plus grand plaisir.

Le mot est dit! Effectivement, celui que l’on éprouve à la lecture de cet album de 96 pages est évident.

Le duo d’artistes, formé par Olivier Gay et Olivier Boiscommun, réussit à nous faire passer un bon moment à la lecture des mésaventures de ses apprentis en herbe, la magie fonctionne parfaitement grâce à de nombreuses interactions entre les personnages, que ce soit des scènes humoristiques (Iris intervient toujours fort à propos – Ephraïm a tendance à louper ses sorts), ou des dialogues opposants des héros aux caractères différents (on pense notamment aux échanges vifs entre Tomas et Lamia qui se disputent la place de chef d’équipe).

Du point de vue des graphismes, on a une galerie de charact design distincts : guerriers, mages, voleuses. Gentils et méchants.

La première partie voit évoluer l’équipée des apprentis dans des paysages sylvestres, et aussi de nuit, dans des tons verts et bleus… La seconde, qui voit leur arrivée à la capitale, est plus urbaine et fait appel à d’autres coloris. Olivier Boiscommun essaye de varier la construction de ses planches ce qui n’est pas si évident mais reste agréable.

 

Dans l’attente pourquoi pas de nouvelles aventures?  “Les apprentis – Du miel et des cailloux” est un one- shot réussit, de qualité, qui assurément peut amener les lecteurs néophytes à découvrir d’autres albums et séries de chez Drakoo voir les amener au genre qu’il représente brillamment.

Titre : Les apprentis - Du miel et des cailloux
Série :
N° du tome :
Auteur(s) : Olivier Gay
Illustrateur(s) : Olivier Boiscommun
Traducteur(s) :
Format : Album de BD
Editeur : Drakoo
Collection :
Année de parution : 2024
Nombre de pages : 96
Type d'ouvrage : BD/Comics/Manga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *