La Klonosphere avait su me séduire en 2020 avec le premier EP d’un groupe français, entièrement instrumental, Maudits. Fin 2021 le combo a proposé un nouveau disque, Angle Mort, qui est venu confirmer tout le bien que je pense d’eux et de leur musique.

Cinq pistes, c’est tout ce qu’il aura fallu pour que je sois de nouveau totalement conquis. Angle Mort débute doucement, petite mélodie de guitare, puis la batterie vient se faxer dessus pour une piste toute douce, une entrée en matière tranquille avant que l’intensité ne vienne s’intégrer. Et c’est justement sur Verdoemd que cela commence. Plus de onze minutes et des alternances de rythme, d’intensité, qui rendent l’ensemble particulièrement inspirant. On ne touche terre à aucun moment e l’écoute aérienne de cette nouvelle version de Maudits. Perdu d’avance, anciennement Verloren Strijd, fonctionne également merveilleusement bien, reprenant les rythmes et les saccades propres au groupe pour notre plus grand plaisir. Resilience 2021 a été la genèse de ce nouvel EP et cette nouvelle version réenregistrée par le guitariste est tout bonnement magique. Epäselvä qui vient ensuite est une nouveauté totale avec laquelle le groupe nous propose près de sept minutes de musique intense et prenante, comme à son habitude. Je vous laisse vous faire une idée à travers le clip ci-dessous mais c’est un pur régal de la première à la dernière seconde.

https://youtu.be/KvkTnlVq5Q8

Maudits est vraiment l’un des projets que j’écoute le plus depuis deux ans tant leur musique me parle, m’emporte et m’apaise. Angle Mort ne me fait donc pas changer d’avis, il ajoute juste de nouvelles pistes à écouter et dont je vais pouvoir me délecter longuement. Une telle qualité de composition mais aussi de réalisation musicale est rare donc n’hésitez pas à y jeter une oreille !

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.