Que serait un JdR sans bestiaire ? Aussi loin que mes souvenirs remontent, les bestiaires ont toujours été présents dans les JdR (évidemment, dans un JdR comme FIASCO, il n’y a pas de bestiaire, mais les exceptions sont rares ^^).

Mais bien souvent, un bestiaire ressemble à un autre.

Qu’en est-il ici ?

 

Très souvent, les bestiaires de JdR se résument à un listing par ordre alphabétique de créatures diverses et variées, toutes présentées sous le même format, avec leurs illustrations, leurs blocs de statistiques et leurs règles spécifiques. C’est très pratique lorsqu’on cherche une référence à un monstre précis pour un scénario, mais il faut bien avouer qu’en ce qui concerne la « lecture découverte », c’est assez rébarbatif.

Ici, c’est tout l’inverse. Créatures 2 – Inframonde peut presque se lire de A à Z sans lassitude tant l’ouvrage est bien pensé.

Avant de parler du contenu, un mot sur le contenant. La gamme Dragons est connue pour la qualité de sa réalisation. Eh bien je peux vous affirmer que ce nouvel ouvrage ne déroge pas à la règle. On retrouve – bien évidemment – la même maquette léchée et minutieuse des autres tomes de la gamme. C’est toujours aussi beau, clair et lisible, avec cette « patte » qui apporte un je-ne-sais-quoi si particulier à l’ensemble.

Côté illustrations, on n’est pas en reste. La direction artistique apportée au livre est superbe. Même si, en fonction du type de créatures dépeintes, il y a des variations, il n’en reste pas moins qu’il y a une ligne constante qui transparaît dans les illustrations. Je trouve que cela apporte une homogénéité bienfaitrice à l’ensemble. Certaines illustrations sont en noir et blanc, et cette alternance est, là aussi, bien pensée.

Mais la véritable force de Créatures 2, c’est son contenu

 

En effet, à l’inverse de ce que j’ai indiqué plus haut, ici, on est loin du listing par ordre alphabétique. Non, dans le cas présent, on est presque invités à une balade dans l’Inframonde afin de découvrir ceux qui le peuplent, leurs us et coutumes. L’ouvrage est don découpé en différentes parties, chacune centrée sur un type d’habitants ou de créatures précis. Comme dans les autres livres de la gamme, on retrouve cette écriture érudite à travers les nombreux « extraits » qui émaillent le livre., particulièrement plaisante.

Au fil des pages, vous découvrirez donc différentes ethnies, brossées chacune en détail, moult conseils pour les intégrer à vos parties/campagnes et le tout, bien évidemment, avec les caractéristiques qui leurs sont propres.

Chacune de ces différentes parties se lit comme le chapitre d’un livre, et on se retrouve vite transporté dans l’Inframonde.

Bien évidemment, le bestiaire vous réserve quelques surprises en termes de créatures. On retrouve certes des habitués (Elfes noirs, Svirfneblins, etc.) mais Créatures 2, ce n’est pas que ça (et de loin ^^). Cela dit, je ne vous dévoile pas toutes les surprises qui vous attendent ^^

Enfin, vous trouverez des accroches d’histoires, de campagnes, de magnifiques plans d’antres et autres repaires, un guide sur l’exploration souterraine qui sent bon l’époque du Dungeoneer Survival Guide , etc. Vraiment, difficile de faire plus complet et attractif !

 

Vous l’aurez compris, Créatures 2 est bien plus qu’un simple Monster Manual. C’est riche, foisonnant, et s’adapte facilement à de nombreux cadres de campagne. Une vraie réussite !

Si vous voulez jeter un œil au Ulule, c’est —-> ICI

 

 

Philippe Pinon

Philippe Pinon

Trublion de presque 50 balais, touche à tout, autodidacte, tête de cochon. Après plus de 20 ans à effectuer un travail décérébrant, change de voie. Scribouillard, « traductier de l'impossible », il devient même éditeur (OVNI) en 2015 où il édite, accompagné de son associée et conjointe, romans et JdR. Mais ce qui le définit le mieux, c'est quand même le terme de "Gros Connard" (au grand cœur, malgré tout, pour ceux qui prennent le temps de fouiller au delà des apparences).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.