Les + :

  • un très bel univers fantasy
  • des références de jeux vidéo bien vues
  • un protagoniste attachant
  • un personnage secondaire féminin bien écrit

Les – :

  • peut-être un peu classique pour certains :)

Naofumi est projeté dans un monde proche en tout lieu d’un jeu de rôle d’heroic fantasy. Mais alors que d’autres héros ont été dotés d’armes offensives redoutables, Naofumi hérite d’un bouclier aux capacités limitées pour progresser dans ce jeu où le danger peut surgir à chaque instant. Trahi par sa partenaire et vilipendé par la population, le jeune homme ne peut désormais compter que sur lui-même pour survivre dans cet univers hostile… et peut-être sur une jeune fille désœuvrée aux ressources insoupçonnées.

Nouvelle découverte sur Crunchyroll avec la série The Rising of the Shield Hero ! La saison 2 vient de sortir et j’ai commencé la première saison pour mon plus grand plaisir.

En effet, ces cinq premiers épisodes sont tout à fait convaincants et nous entraînent dans un bel univers fantasy teinté de codes du jeu vidéo. Naofumi est projeté dans un univers merveilleux dont il ne maîtrise pas les codes, car si dans la vie réelle il se décrit comme un “otaku”, il ne joue pas aux jeux vidéo. Ainsi, il hérite du bouclier, l’arme apparemment la moins importante destinée aux quatre héros ancestraux appelés à sauver le royaume des invasions incessantes de monstres venus des enfers.

Si Naofumi ne connaît pas les règles classiques des RPG, c’est pourtant lui qui va devenir le protagoniste de cette histoire, car c’est justement pour ces mêmes raisons qu’il en devient attachant. Coincé dans ce monde, il va devoir faire du “leveling up” afin d’augmenter son niveau, mais aussi celui de son arme. Or, contrairement aux autres héros (des lycéens modernes japonais tout comme lui), personne ne souhaite combattre à ses côtés. Naofumi va devoir se débrouiller seul et après s’être fait trompé par une jeune guerrière, il est obligé d’acheter une esclave raton laveur, Raphtalia, ce qui l’abaisse encore un peu plus face aux autres héros.

Pourtant, il va s’avérer que Naofumi a bien l’étoffe d’un héros (évidemment, sinon il n’y a pas d’histoire…). A travers son augmentation de niveau et celle de son bouclier qui donne un côté très ludique (et bien vu !) à la série, on découvre ce monde de fantasy peuplé de créatures en tout genre.

Cet aspect surprenant où des écrans interviennent parfois pour donner le niveau d’un ennemi ou la composition d’un objet ramassé ravira les passionnés de RPG. C’est fait à petites doses, mais toujours intelligemment avec de belles références cachées comme dans l’épisode 5 “Filo” où Naofumi et Raphtalia ont acheté un œuf surprise. Quand l’œuf éclot, on découvre un petit poussin très mignon qui devient une monture et fait référence de façon très claire… au Chocobo !

CONCLUSION

Ce début de saison m’a totalement convaincue. L’animation est particulièrement réussie avec de très beaux plans sur l’univers fantasy qui nous ai présenté et un gros travail sur la lumière. La mise en scène est dynamique et souligne le merveilleux de l’intrigue. On a envie de suivre les aventures de Naofumi, savoir s’il va réussir, mais surtout s’il sera enfin intégré aux cinq héros ancestraux. A ma grande surprise, si l’humour est bien présent, les cinq épisodes – sans exception – possèdent de très beaux moments d’émotion (le premier particulièrement), assez surprenant dès l’ouverture d’une série. The Rising of the Shield Hero démarre clairement bien !

A suivre…

Disponible sur Crunchyroll : https://www.crunchyroll.com/fr/the-rising-of-the-shield-hero 

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.