Le premier album de Welcome-X, éponyme, a rapidement fait découvrir le groupe au public. Les parisiens sont de retour avec un second opus, intitulé Volume 2. De nouveau plongez dans leur univers metal mélangeant avec intelligence ambiances jazzy, guitares plus prog et technicité du death.

Welcome-X c’est tout d’abord du son brut, comme sur l’introduction de Thylacine Blues, auquel vient s’ajouter un côté jazzy qui rend vraiment bien à l’oreille. La voix de Sam vient se poser par-dessus avec succès. Bullseye est de la même race : un aspect rock garage suivi d’un riff de guitare bien senti et maîtrisé et de la puissance vocale. Une alchimie qui fonctionne bien, entrecoupée par la langoureuse piste Everesting Light Prelude. De même que avec Scent of Sakura et Everesting Light Pt II on est sur un son très prog, qui offre des envolées de guitare fort sympathiques.  Un milieu d’album surprenant mais particulièrement réussi.

Avec Ombromanie on revient à quelque chose de plus groovy, plus dynamique et l’on retrouve la musique de Welcome-X que l’on connaît. De nouveau Sam étonne avec sa voix, tandis que Thomas et Joe font montre de leur virtuosité à la guitare, le tout sur une piste tout spécialement longue. On retrouve ensuite une ambiance plus death avec Inevitable Collapse, tout en gardant un aspect planant sur la moitié de la chanson. 32Ge vient conclure l’affaire de belle manière avec la piste la plus immersive de l’album, où les guitares font des merveilles. Un petit bijou prog à retenir absolument.

Welcome-X surprend et séduit à la fois avec un album plus mature, plus prenant. Ce Volume 2 démontre qu’ils sont montés d’un palier et que si ils continuent à proposer une musique aussi impeccable, ils iront loin.

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de cultures alternatives, Thomas dirige eMaginarock depuis 2008. Editeur, photographe, anthologiste, graphiste... ses casquettes ont été nombreuses dans sa vie, un peu comme un chapelier fou, mais avec toujours une ligne directrice qui s'est dégagée : faire découvrir les univers qu'il aime aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.