Ah !

World of Warcraft ! Voilà un jeu auquel j’ai joué pendant des années (après avoir passé très longtemps sur EverQuest). Et le roi-liche, Arthas pour les intimes, j’ai eu l’occasion de m’y frotter plus d’une fois. C’est le grand boss de l’extension du jeu éponyme (Wrath of the Lich King, donc) qu’il fallait aller débusquer dans sa Citadelle de Glace. Que de souvenirs et d’heures passées en raid à tenter de lui faire mettre – définitivement – genou à terre (et j’y suis finalement parvenu ^^).

Ici, donc, la gageure du duo Bli²/Z-Man Games consistait à adapter le système Pandemic à l’univers du MMO phare de Blizzard. J’étais particulièrement curieux de voir ce qu’allait donner cette nouvelle itération. N’était-ce pas là le Pandemic « de trop » ? C’était une de mes questions.

Ne serait-ce qu’au niveau du matériel, il faut bien avouer que le jeu en jette carrément.

Décliner une mécanique de jeu à l’envi peut provoquer un ras-le-bol (qui a dit Zombicide ?)

Le risque était donc ici d’en faire trop et de se retrouver avec un Pandemic like sans saveur.

D’autant qu’ici le développement a dû être assez compliqué, car j’imagine aisément à quel point Bli² a du être pointilleux quant à la façon dont sa licence était exploitée.

Mais j’avoue, le contenu de la boîte met immédiatement en confiance. C’est beau, c’est classe. On retrouve la même qualité de matériel que dans l’itération La Chute de Rome pour le plateau et les cartes. Quant aux figurines, elles sont de qualité et les différents héros sont aisément reconnaissables. Même la citadelle en carton ne dénote pas sur le plateau. Bref, un perfect au niveau matériel.

Cela dit, des beaux jeux tout nazes, il y en a plein. Mais là, il faut bien avouer que le duo Z-Man/Blizzard a fait des merveilles.

Oui, il y a du monde sur la même zone. Mais les 2 héros vont éradiquer les goules et l’Abo, soyez-en sûrs :)

Et pour plusieurs raisons. La première (et une des principales à mes yeux) c’est que même si on est clairement dans un Pandemic, on n’en ressent pas vraiment l’impression.

Oui, en effet, on lutte toujours contre une « invasion ». Ici, le virus est remplacé par les goules d’Arthas.

Oui, chaque joueur va incarner un des Héros emblématique du MMO, chacun avec des capacités spéciales et uniques qui rappellent forcément les métiers du Pandemic classique. Mais ces héros sont tous très différents, font le fan service qui va bien auprès des joueurs et leurs capacités changent vraiment de ce qui se fait dans Pandemic.

Et ce sont d’ailleurs tous ces petits changements au gameplay qui font la fore du jeu.

(1) On retrouve les cartes propagation, mais leur fonctionnement est différent.

(2) Ici, en plus des goules, on a les Abominations (qui vont popper dans des circonstances bien précises que je vous dévoile pas).

(3) Avant d’aller affronter Arthas dans la Citadelle des Glaces, il va falloir que les joueurs accomplissent 3 quêtes, chacune située dans une des trois grandes zones du jeu (ces quêtes sont différentes et générées au hasard an début de chaque partie). La réalisation de ces quêtes confère une récompense unique utilisable par celui qui a achevé la quête, et qui permet d’obtenir un avantage non négligeable.

(4) Notre bon Arthas, parlons-en ! Avant que la Citadelle des Glaces soit débloquée (où il se rend alors immédiatement pour sa défense), il va se balader et changer de région à chaque nouvelle propagation (et sa présence dans une zone est une véritable plaie, je vous le dis !)

Arthas, retranché dans la Citadelle des Glaces, va tenter de nous anéantir.

(5) Pendant ton tour, chaque joueur a toujours accès à ses 4 actions, mais certaines des cartes piochées accordent des actions gratuites (se déplacer rapidement, se soigner, etc).

(6) Les cartes Action, justement. Ici, il n’est pas question de composer des collections de couleurs pour éradiquer un virus. Chaque carte représente une Action ou un bonus (+X aux dégâts lors d’un combat, déplacement rapide, protection – perte de 2 PV évitée, soins, etc…) utilisable par le joueur. Ces cartes sont primordiales pour la victoire mais… si le paquet de cartes Actions est vide, la partie est perdue…

(7) Les Bastions. 3 cartes mélangées dans le paquet Actions. Lorsqu’une carte Bastion est piochée, les joueurs choisissent 1 zone pour y placer un bastion. Pour 1 action, on s’y déplace directement. Et lorsqu’on choisit de se soigner sur un bastion, ce soin se fait à +1.

J’avoue, je pourrais continuer cette énumération, parce que je jeu regorge de ces petits détails qui font la différence. Et je ne vous parle pas du plaisir – teinté de nostalgie – de retourner à Dalaran, Ulduar, Naxx… Le fan service fonctionne à fond ;)

Bref, pas la peine d’y aller par 4 chemins. Z-MAN Games & Blizzard ont réussi une parfaite adaptation de Pandemic. Ici, ce n’est pas le thème qui a été plaqué au jeu, mais c’est le jeu qui s’est adapté au thème. Et c’est encore mieux.

Et le Roi Liche n’a pas fini de vous donner du fil à retordre, croyez-moi ;)

 

 

Philippe Pinon

Philippe Pinon

Trublion de presque 50 balais, touche à tout, autodidacte, tête de cochon. Après plus de 20 ans à effectuer un travail décérébrant, change de voie. Scribouillard, « traductier de l'impossible », il devient même éditeur (OVNI) en 2015 où il édite, accompagné de son associée et conjointe, romans et JdR. Mais ce qui le définit le mieux, c'est quand même le terme de "Gros Connard" (au grand cœur, malgré tout, pour ceux qui prennent le temps de fouiller au delà des apparences).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.