Accueil / Musique / Métal / Worlds Collide – Dead By April

Worlds Collide – Dead By April

Les suédois de Dead By April reviennent avec un tout nouvel album, mêlant metalcore et pop de belle manière. C’est pour moi une première écoute de ce groupe donc je ne peux me baser sur ce qu’ils ont fait avant, simplement apprécier la production actuelle.

Commençons avec la pochette, qui propose quelque chose de vraiment beau et dynamique à la fois, mettant en avant le côté pop de l’ensemble. Dans la veine de The Unguided, les deux premiers morceaux placent tout de suite la barre très haut : les claviers sont vraiment très présents, les chœurs également sur I Can’t Breathe, et la voix Death de Marcus envoie du lourd en contraste. Au cours de ces douze pistes l’auditeur aura droit à un large panel musical allant de rythme très puissants comme l’introduction de Playing With Fire, à des rythmiques très électros comme Warrior. A chaque fois on retrouve vraiment ce contraste entre l’aspect pop de la musique et l’aspect vraiment metalcore du chant hurlé. L’ajout du chant clair de Pontus ajoute encore à la cohérence de l’ensemble.

Parmi mes morceaux préférés de cet album je peux citer celui qui ouvre l’album, Crying Over You, avec ses claviers vraiment très présents. My Heart is Crushable m’a fait penser dès les premières notes à du Amaranthe mais sans la voix féminine ils parviennent vite à se démarquer de cette référence. Je terminerais cette sélection avec Perfect The Way You Are, ballade charmante mêlant les meilleurs aspects de la musique du groupe et proposant quelque chose de vraiment poétique.

Avec Worlds Collide, Dead By April a su me convaincre que le metalcore est capable, lorsqu’il se mâtine avec quelque chose d’autre, de proposer de très belles choses. Un groupe à suivre et je serais vraiment curieux de les voir sur scène, je suis convaincu que leur son doit envoyer du très très bon…

Worlds Collide
Dead By April
Spinefarm Records
2017

À propos Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bastard – Stahlmann

Stahlmann est un groupe allemand d’éléctro industrielle, comprendre : électro pour métalleux, qui mêle donc ...

Watch Dragon ball super