Home / Musique / Métal / The Weak Man – Hyperdump

The Weak Man – Hyperdump

Le métal français a le don de savoir proposer des albums qui déboîtent méchamment, et ce n’est pas leur dernier album, The Weak Man qui va me faire mentir. Derrière une pochette aux thématiques vraiment fortes nous est proposée une musique impressionnante.

On entame l’écoute avec Awaken et ses rythmes assez orientaux dans l’esprit et qui de fait ont tendance à nous pousser à nous interroger sur ce qui va suivre. Et des que la voix et les guitares entrent dans la partie, là on a tout compris : ca va envoyer du très très bon son. Le Metal prog est de sortie et le groupe ne va pas faire semblant de nous asséner ses riffs techniques et son chant sombre et inquiétant. History propose un début de morceau plus électro dans l’idée mais bien vite on revient aux bases lorsque les deux guitares s’enflamment. Pour le moment le moins que l’on puisse dire est que je rentre dans l’univers proposé par le groupe. On enchaine avec The Weak Man et ses sons très balancés, vraiment groovy, et sa voix sombre et inquiétante. Une compo nickel et un morceau impressionnant de qualité. Mais on ne va pas s’arrêter là et le groupe nous propose ensuite Departure et The Calling qui nous continuent l’histoire du concept développé depuis le début. J’ai une affection particulière pour The Calling qui propose des riffs et une musique à la fois épique et entraînante mais aussi très technique et léchée. No One Can Divide Us débute avec un sample de discours enflammé avant que le son du groupe ne nous mette une grosse claque des familles. Encore une excellente piste pour un album pour le moment assez exceptionnel.

Mais nous voici, déjà ?, au début de la seconde arrive de l’album ! Et c’est Forlornly qui la débute de belle manière. Débutant comme une ballade ce morceau nous propose un son efficace, très prog et pourtant franchement agréable. Incoherence et Massacre s’ensuivent et ne se ressemblent pas. Bien que restant dans la même thématique, le même concept global, le groupe parvient à nous dévoiler les différentes facettes de son travail. Il est possible de dire la même chose de No More et Revelation qui savent déboîter les oreilles d’excellente manière tout en proposant une musique technique de qualité et un concept intéressant. L’album se conclue sur Circling Down The Rain qui regroupe en son sein le meilleur de tout ce qu’on a pu entendre avant, comme un condensé de ce que le groupe peut proposer de meilleur. C’est rare que la dernière piste d’un album se retrouve à être ma préférée mais là c’est pourtant le cas.

Avec The Weak Man, Hyperdump nous propose un concept, une vision musicale, qui en font à ce jour l’un des meilleurs albums de 2017 que j’ai écouté pour le moment. Un de ces petits bijou qui ont pris du temps à sortir mais qui, une fois dans les oreilles vous embarque et vous fait prendre votre pied…

The Weak Man
Hyperdump
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Generation Goodbye, Dynamite Nights – Kissin’ Dynamite

Du Hard Rock dans ton salon ! C’est plutôt une bonne intro’ au premier album …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *