Accueil / Musique / Métal / Serpentine – Hyrgal

Serpentine – Hyrgal

Hyrgal est un trio de Black métal français formé en 2007. Quelle fut ma joie lorsque j’ai découvert que dans le trio se trouvait Clément Flandrois (désormais ex-guitariste de Svart Crown et chanteur de Pillars) qui officie ici au chant et à la guitare. Il est accompagné de Zuccaro Emmanuel à la Batterie / Percussions, – Aberne Quantin à la Basse.

D’abord sorti sous le label Naturmacht Productions à un tirage de 300 copies en octobre 2017, Serpentine se retrouve dans le giron des Acteurs de l’Ombre grâce au bouche à oreille. Sur le site de LADLO on apprend comment serpentine est arrivé jusqu’aux Acteurs de l’ombre et on est bien content. C’est un bijou, il correspond parfaitement à ce que fait le label et Hyrgal a un énorme potentiel.
La première écoute : on est bien sur de l’ambiant, original, français résolument black métal et qui prend aux tripes et vous envoie dans un autre temps. Comment ai-je pu raté ça !  Séance de rattrapage tout de suite.

L’Appel :  c’est l’intro instrumentale, très calme presque shamanique, connecté à la terre grâce aux percussions. Il nous plonge dans un univers un peu gris, dans la campagne au petit matin pleine de brouillard.

Sans transition le second morceau Mouroir est là. Comment décrire ce morceau :  le chant en français passe crème comme on dit. Ma première réaction a été « wouah ». Derrière, on a un black très classique,  c’est la mélodie de la guitare qui apporte toute son originalité au morceau. C’est vraiment très efficace. Les breaks sont placés de telle sorte que l’intensité du morceau s’en trouve doublée, on est envoyé encore plus loin. Le travail sur les effets de la guitare est assez énorme. Bref écoutez, prenez votre première claque :

Till est un morceau que j’aime beaucoup aussi. Le travail avec la guitare en tonalité très claire pose une mélodie en fond, à la manière d’un morceau post rock, elle sert de trame. Un superbe morceau. Et vous chanterez longtemps : « nous sommes les nouvelles chimères ».

Représailles déboule comme un canon. Black percutant, mélodie a la guitare en fond. Parfois les paroles sont superflu, je vous laisse écouter.

Aux diktats de l’instinct encore une guitare et une batterie bien lourdes et présentes. Encore un début de morceau différent et une mélodie qui reste. Ça fait headbanger ce passage un peu heavy! Le passage calme arrive et la guitare se fait plus post rock, plus aigüe avec des effets d’échos et autres arrangement similaires. Le morceau se termine la dessus : sur un effet plus calme et permet d’enchainer avec Rite.

C’est l’autre passage instrumental, très cours, un peu a la façon de Grande Loge pour ceux qui connaissent. Les voix font très pagan. Bref rite-uel.

Etrusca disciplina est le dernier morceau. Un autre bijou. Il démarre sur un gros riff de guitare, un long passage instrumental avec la guitare aux effets une nouvelle fois un peu post rock, post métal voire shoegaze dans le coté aérien, Clément s’offre un petit solo… Ça m’a titillé longtemps ce passage mais c’était tellement évident : écoutez et sentez toute l’ampleur du coté Solstafir et cela jusque dans les paroles. On sait se faire plaisir et c’est un régal pour les oreilles.

Serpentine est un album résolument black mais ne s’arrêter qu’à cela serait réducteur. On y trouve un petit coté paien/ pagan, un petit coté prog, un coté post black ou post rock à travers certaines sonorités. Je n’ai pas parlé de la voix car tout comme la batterie, le sujet est maitrisé, impeccable, efficace et propre.
En écoutant Serpentine, j’ai pensé à tellement de groupe : un peu de Seth, un peu de Regarde Les Hommes Tomber ou même Aolhac, un peu de Nargaroth, un peu de Forteresse, je pense à FT 17 pour l’aspect gris et les paroles de guerre, à Solstafir, et à un peu de the Great Old Ones.

Hyrgal c’est comme le premier opus de Regarde Les Homme Tomber ou Otta de Solstafir, ou dernièrement Nydvind : il va tourner longtemps, longtemps, longtemps dans mes oreilles. C’est un diamant brut, ne passer pas à coté, vous le regretteriez!

Serpentine
Hyrgal
Naturmacht
Les Acteurs de L’ombre
2017

Eldricht Tales

A propos de Jehleen

Bonjour je m'appelle Jeh' j'ai 29 ans bientôt 32 et j'aime les hyènes. Parce que les hyènes c'est un animal dont on parle jamais alors..... Passionnée de SF (films, série télé, livres!), de vieux films et de musique, grande amatrice de mangas et films asiatiques (Takeshi Kitano, Wong Kar Wai), de chats. Je suis touche à tout mais le métal reste mon point d'ancrage. Un peu geek à mes heures (les MMO, c'est mal m'voyez) avec un humour particulier, normal quand on oscille entre les Monty Python et South Park. j'aime les défis, le premier était de me lancer et communiquer ma passion, me voilà sur E maginarock, le suivant sera d'apprendre un instrument de musique. Keep smiling, keep on rocking!

Lisez aussi

A New Horizon – Komatsu

  Après avoir parlé de stoner et de doom, il est temps de compléter la …

Exile amongst the ruins – Primordial

  Exile amongst the ruins est le dernier album de Primordial, un groupe de pagan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *