Home / Musique / Métal / Decennium – Seven Kingdoms

Decennium – Seven Kingdoms

Les finlandais de Seven Kingdoms sont de retour l’année de leur dix ans avec un nouvel album, sobrement intitulé Decennium. Un sympathique univers de power metal bien foutu, une cover imaginative à souhaits et ça y est, on est partis sur les traces de ce groupe aux multiples facettes.

On entame l’écoute avec Stargazer et ses sons de clavier, vite rejoins par les guitares et la batterie pour une introduction en forme de chevauchée spatiale. La voix de Sabrina vient s’ajouter ensuite et propose une once de douceur dans cet univers plus brutal. C’est presque dommage car on ne l’entend que peu derrière la musique d’ailleurs. Undying reste dans la même voie même si cette fois on entend vraiment bien le chant. On enchaîne avec In the Walls, The Tale of Deathface Ginny et Castle in the Snow : trois bons morceaux mais ça en devient presque trop linéaire en fait. Tous les morceaux sont bons, mais ils se ressemblent énormément, presque trop.

On démarre la seconde partie de l’album avec Kingslayer et The Faceless Hero. À ce stade une pause dans l’écoute avec quelque chose de plus doux aurait été utile je pense, mais non, Seven Kingdoms continue sur le même rythme de heavy bien rapide et épique. La suite de l’album est du même acabit. Neverending, Hollow et Awakened From Nothing concluent la galette toujours sur le même mode.

Ce Decennium me laisse un peu dubitatif : l’album est bon, pas de doute là-dessus, mais la linéarité de l’ensemble m’a vraiment gêné. Pas moyen de trouver un morceau qui ressorte de la masse puisque tous m’ont paru identiques à l’oreille. C’est un peu dommage même si la qualité n’en est pas moins au rendez-vous.

Decennium
Seven Kingdoms
Napalm Records
2017

About Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Check Also

Angels Of Light – Vital Breath

Après Duality un premier album sorti en 2014, les Français de Vital Breath nous reviennent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *