Entretien avec Alex, guitariste de Gravity

Bonjour, et merci de prendre le temps de me répondre. Peux-tu tout d’abord te présenter et nous expliquer ce que tu fais dans Gravity ?

Salut, merci pour l’interview ! Je suis Alex, le guitariste de Gravity. C’est un groupe que nous avons formé en 2009 avec Emilie, la chanteuse. Nous étions 5, Emilie, Mathieu (Guitare solo), Paul (Basse), Hugo (Batterie) et moi-même.
Très rapidement Tim nous a rejoint en remplaçant Paul et en 2012 Richy a remplacé Hugo.
Le dernier changement a eu lieu en 2014 quand nous sommes passés à une seule guitare. Depuis le line up est le même Emilie, Tim, Richy et moi.

Comment en es-tu venu au rock et au metal ?

Dès la 6ème, j’écoutais beaucoup de pop-punk/Punk Rock avec Sum41, The Offspring, Blink 182… Et un jour, le grand frère d’un ami à moi m’a amené le CD d’Iron Maiden “Brave New World” qui était sorti récemment et ça a été la révélation pour moi.
Pour Emilie et Tim je sais que c’est plus passé par le Néo Metal qui était très actuel à l’époque et Richy par du thrash genre metallica, Sepultura etc…

Comment est né le groupe ? D’où est venu son nom ?

C’est Emilie qui l’a trouvé un soir où Tim jouait avec son groupe de metal de l’époque. On était présent en tant que public et à la fin du concert, on discutait et Emilie a trouvé ce nom.

Momentum est le nouvel album du groupe. Comment s’est passée la composition ? Qui écrit la musique, qui se penche sur les paroles ?

Pour la plupart des compositions, elles viennent de bases que je compose. Puis nous avons fait une résidence chez Richy un été pour faire vivre ces compos et les améliorer ensemble avec la dynamique d’une “répète”. Après nous avons enregistré les compos réarrangées par ce procédé. Et puis avec plusieurs aller-retours d’enregistrements en home studio et d’arrangements par Tim, nous avions toutes les bases pour les compos. Ensuite Richy a posé une batterie définitive et Émilie a posé ses lignes de chant ainsi que ses paroles. Une fois que tout était fait en préprod, il ne nous restait plus qu’à enregistrer tout ça.

 

Où trouves-tu l’inspiration quand il s’agit d’écrire de la musique ?

Beaucoup d’autres groupes que j’écoute, Gojira, Behemoth, Leprous, Tesseract, Cult Of Luna, Devin Townsend… Et puis aussi de pop culture, jeux vidéo, films, livres. Et enfin l’ambiance des compos et ce qu’elles vont raconter ensuite vient aussi du monde moderne dans lequel nous évoluons et de ce qu’on veut dire, critiquer ou voir évoluer dedans.

Pourquoi autant de temps entre Noir et Momentum ?

Je dirais que la raison principale est le covid. Nous étions prêts à le sortir pour fin 2020 mais ce n’était pas possible au vu des conditions à ce moment-là.

Momentum raconte une histoire, différente de Noir. Pourrais-tu me l’expliquer ?

Momentum est une histoire très inspirée du film de Fritz Lang “METROPOLIS”. Dans ce film ou une ville industrielle géante est le centre de l’histoire. Les riches prospèrent en étant oisifs et dans l’abondance tandis que les ouvriers vivent dans les sous-sols tout en travaillant sans s’arrêter au profit des riches. Les images et l’imaginaire “Dieselpunk” qui se dégage de ce film a été une inspiration fondamentale pour l’histoire de Momentum. Nous en avons en quelque sorte fait une version personnelle où la critique du capitalisme reste présente tout en y ajoutant des commentaires sur l’écologie, la lutte des classes et la dénonciation des formes modernes d’aliénation.

Pourquoi ces titres surprenants pour les morceaux ?

Effectivement, les interludes entre les morceaux ont des noms en forme de “dessin”. C’est une idée de Tim. Cela nous permet d’illustrer le concept sonore avec un symbole plutôt qu’un mot. Et ça permet aussi d’identifier facilement les interludes des morceaux donc c’est parfait !

 

Comment est-ce que vous avez bossé sur l’artwork de cet album ? cette cité est juste magnifiquement représentée !

C’est un artiste que nous avons trouvé sur Instagram : Anthony Brault. Après avoir décidé que le thème serait une revisite de Metropolis nous avions besoins d’artistes pour donner vie à cette cité. En cherchant nous avons trouvé Anthony pour la pochette et aussi Paul Thureau pour le clip de l’Or. Et c’est peut-être un des meilleurs clips que j’ai pu voir de ma vie. Il a été époustouflant de créativité et de justesse dans la représentation graphique de l’univers de Momentum.

Quel est ta piste préférée de l’album et pourquoi ?

Pour moi c’est “Le Fer” car elle contient tout ce que j’aime dedans. Les mélodies et les rythmiques, l’outro épique et mélancolique et elle est super interessante a jouer ! “La Morsure” est quasiment à égalité dans mon cœur mais “Le Fer” reste tellement entière et complète que le choix est facile.

 

Avez-vous prévu de sortir des clips pour soutenir la sortie de l’album ? L’or et Le Fer sont déjà sortia mais vous avez peut-être d’autres choses sous le coude ?

Effectivement il nous reste plusieurs vidéos et autres contenus pour Momentum mais je n’en écrirais pas plus pour ménager le suspense !

Quels sont les prochains projets pour Gravity ?

Alex : Essayer de tourner un maximum et de faire le plus de concerts possible. C’est très dur en ce moment de tourner et de trouver des dates mais nous nous y attelons du mieux que nous pouvons ! Et par la suite de commencer à travailler sur un autre album ou EP.

On peut vous voir où et quand sur scène ?

Nous sommes en train de planifier des dates pour Octobre et Février. Rien de fixe encore donc pas possible d’être concret dans les villes mais nous y travaillons !

Plein d’excellents albums sont sortis début 2023. Une préférence, un coup de cœur que tu voudrais conseiller ?

Il n’est pas de 2023 mais de 2022 mais allez écouter Nera d’Atlantis Chronicles, c’est une pépite !

Merci pour tes réponses et à très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *