Ce n’est pas souvent que l’on parle du black metal américain, la scène étant très occupée par les hommes du Nord. Mais Wolves in the Throne Room, composé des deux frères Weaver et du guitariste Kody Keyworth, vient rebattre les cartes et nous proposer un black atmosphérique d’une qualité impressionnante. Primordial Arcana est un de ces petits bijoux inattendus qui sont tombés dans mes oreilles et les ont emplies de plaisir.

La musique de Wolves in the Throne Rooms est planante, on ne peut pas dire mieux. Dès Mountain Magick on est séduit et l’on se laisse aller au rythme lancinant des guitares, portés par la voix de Nathan Weaver. Et le voyage va continuer tout au long des quarante cinq minutes de l’album, avec parfois quelques moments encore plus épiques que ceux déjà proposés. Through Eternal Fields par exemple est un modèle parfait de ce qui fait le succès du groupe : des mélodies lentes et immersives, un chant impeccable, des envolées musicales de toute beauté. Autre piste remarquable : Underworld Aura. Elle nous emmène sur les ailes des guitares avec une facilité déconcertante. Eostre qui vient conclure l’album fait merveilleusement le travail avec trois minutes d’un instrumental apaisant.

Tout ce Primordial Arcana est un petit bijou. A aucun moment il n’y a de faiblesse tant dans la composition que dans la réalisation et tous les amateurs de black symphonique ou atmosphérique devraient adorer ce nouvel album des américains.

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *