Hôtel Parallell est un roman jeunesse sympathique.

“Nous fournissons tout le confort moderne : des mondes de poche aptes à satisfaire les plus exigeants, des chambres avec vues sur n’importe quel continuum, des raccourcis faciles à emprunter entre les univers… sans oublier nos célèbres mini-bars.”
Lorsque Will répond à une petite annonce pour un job d’été à l’Hôtel Parallell, il est loin d’imaginer l’incroyable aventure qui l’attend…
Car l’Hôtel Parallell n’est pas un hôtel ordinaire : bâti entre les univers, il accueille des clients venus de milliers de Terre Parallèles. Des clients un brin spéciaux…
Embauché pour devenir l’assistant d’Arbogast, le détective de l’hôtel, Will va aller de surprise en surprise : échapper à une tentative d’assassinat, éviter une mort affreuse par ingestion, combattre des créatures abominables, et tenter de survivre à un séjour sur l’Île des Morts…
Qui aurait cru qu’une banale histoire de robinet qui fuit cacherait autant de secrets ?

J’ai beaucoup apprécié les cent premières pages de ce roman : ça commençait vraiment très bien. Dès les premiers chapitres, on tombe de révélations en révélations. C’est original et foisonnant, ça part un peu dans tous les sens. Le décor de l’hôtel est très bien trouvé, agrémenté de multiples petits détails fabuleux et fantastiques. Les découvertes du héros promettent de passer de très bons moments entre les pages du livre.

Pourtant, l’histoire prend un tournant inattendu au bout d’une centaine de pages. Will et le détective Arbogast se retrouvent en effet piégés dans l’une des chambres de l’hôtel, la mélancolique Ile aux morts. Et c’est là que se déroulera tout le reste de l’histoire. Assez loin, en définitive, du charme de l’hôtel. Car ce que j’imaginais comme une succession d’aventures et de surprises au gré des chambres s’est transformé en un long récit où la fantaisie des premières pages a (presque) disparu.

Cet aspect m’a déçue, car il ne correspondait pas à ce que j’en attendais au vu du résumé. Cela ne m’a cependant pas empêchée d’apprécier le scénario. L’ensemble reste imaginatif et ne manque pas de rythme. J’ai lu ce roman avec beaucoup de facilité, et l’envie de tourner les pages était bien présente.

Le tout est servi par un style assez simple, qui conviendra sans doute aux jeunes ados.

Hotell Parallell est donc un roman sympathique où le suspense est au rendez-vous !

NokomisM

NokomisM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.