Petite surprise signée Klonosphère avec l’album de Exanimis qui sort dans début mars : Marionnettiste. Groupe français produisant ce qu’ils appellent du Death metal orchestral, le trio, complété par une pléthore d’invités, séduit avec une musique immersive, épique et massive. Une excellente découverte !

Cet album est réellement une petite pépite avec neuf titres étonnant, de Prélude Du Songe Avant le Cauchemar jusqu’à son Epilogue De l’Eveil Après le Cauchemar, qui viennent nous conter une histoire étonnante, emplie de magie. Certains titres comme Throne Of Thornes proposent des rythmes saccadés, tout en gardant la mélodie tant au chant qu’à la guitare le tout renforcé par des chœurs particulièrement à propos. On retrouve un petit côté Therion de la grande époque dans la musique d’Exanimis. On y aperçoit aussi certaines tendances purement mélodiques, comme avec The Slow Flow Of The Spume On The Shore, qui met en avant une voix claire, un ensemble presque prog. Cogs, Gears & Clockworks m’a rappelé, en termes de composition, la complexité que l’on retrouve chez Nightwish par exemple : différents rythmes, différentes. Mais la pièce la plus épique de cet album est Cathedral qui porte parfaitement son nom : massive, cette piste fait presque penser à un opéra metal à lui seul, notamment grâce au narrateur qui ajoute une teinte spéciale à l’ensemble.

Marionnettiste est un excellent album qui définit bien ce que veut faire Exanimis avec son death metal orchestral. C’est merveilleusement composé, exécuté impeccablement et le mixage est parfait. Rien à redire et si vous aimez ce style alors vous devez jeter une oreille sur le travail de ce groupe qui promet énormément…

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *