Groupe alsacien que je n’avais encore jamais eu l’occasion de découvrir, Dust in Mind propose avec CTRL un album de metal moderne à la fois efficace et dense.

Emmenés par les voix de Jen et de Damien, le groupe nous embarque dès les premières notes de Lost Control dans son univers à la fois musicalement coloré mais également sombre. L’ensemble est propre, bien composé, bien joué. L’ensemble des dix pistes est à l’avenant : tout est bien fait de bout en bout. Dans son interview Jen nous dit être inspirée par Cristina Scabbia, chanteuse de Lacuna Coil et on comprend pourquoi en l’écoutant.

Toutefois quelques pistes viennent ressortir du lot. Synapses par exemple en est un très bon exemple avec ses guitares assez lourdes tout en gardant une composition générale très aérienne. La petite séquence de chant à la Edith Piaf passe parfaitement dans les oreilles. Un bel exemple de moment où le groupe réussit à sortir de ses habitudes pour proposer quelque chose d’inattendu. Le son plus électro de The White Page est également un autre très bon exemple puisque l’ensemble distille un son à la fois entraînant et séduisant. La dernière chanson de l’album illustre parfaitement ce que peut donner le groupe quand ils jouent up-tempo. No Way Out parvient à retranscrire cette sensation d’enfermement qu’indique le titre, le tout sur un rythme initial enlevé comme on aime.

Dust in Mind est une de mes très bonnes surprises de cette fin d’année. CTRL est un très bon album, bien conçu, joué avec talent et proposant des chansons qui restent en tête. Hâte de voir ce que le groupe donne sur scène pour confirmer tout le bien que je pense actuellement d’eux…

Thomas Riquet

Thomas Riquet

Passionné de littératures de l'imaginaire il cherche à faire partager sa passion au plus grand nombre à travers ses chroniques et le site. Depuis 2011 il est également anthologiste et directeur de la collection Reflets d'Ailleurs (Fantasy) des Editions Asgard, sous son vrai nom. Ce faisant il assure également la direction littéraire d'anthologie lorsque tous ses boulots lui en laissent le temps, ce qui arrive trop rarement à son goût..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *