Une introduction très efficace à ce nouvel univers !

Bien avant le Premier Ordre, avant l’Empire, avant la Guerre des Clones… les Jedi éclairaient le chemin pour la galaxie durant la Haute République.
C’est un âge d’or.
D’intrépides explorateurs de l’hyperespace étendant la portée de la République jusqu’aux étoiles les plus éloignées, des mondes prospèrent sous la direction bienveillante du Sénat, et la paix règne, renforcée par la sagesse et la puissance de l’ordre renommé d’utilisateurs de la Force connus sous le nom de Jedi. Avec les Jedi au sommet de leur pouvoir, les citoyens libres de la galaxie sont confiants en leur capacité d’affronter n’importe quelle tempête. Mais même la plus puissante lumière peut générer une ombre, et certaines tempêtes défient toute préparation.

Lorsqu’une catastrophe choquante au sein de l’hyperespace déchire un vaisseau en morceaux, la rafale de débris émergeant du désastre menace un système tout entier. À peine résonne l’appel à l’aide que les Jedi se précipitent sur les lieux. La portée de la rafale, cependant, est suffisante pour pousser les Jedi dans leurs retranchements. Alors que le ciel s’ouvre et que la destruction s’abat sur l’alliance pacifique qu’ils avaient aider à bâtir, les Jedi doivent croire en la Force en ce jour où une simple erreur pourrait coûter des milliards de vies.

Alors que les Jedi combattent vaillamment contre ce fléau, quelque chose de vraiment mortel grandit au-delà des frontières de la République. Le désastre de l’hyperespace est bien plus sinistre que ce que pourraient suspecter les Jedi. Une menace se cache dans les ténèbres, loin d’eux

Grosse offensive de Lucasfilm en ce début d’année 2021, avec la sortie d’un projet annoncé depuis plusieurs années : Ou le lancement d’une nouvelle ère, qui se déclinera en romans et comics, mais que l’on peut imaginer gagner d’autres supports si le succès est au rendez-vous.
Projet ambitieux qui va s’étaler sur plusieurs années, en 3 phases :
1/ La lumière des Jedi
2/ La quête des Jedi
3/ Les procès des Jedi
Et la série « en prise de vue réelle » intitulée « The acolyte » développée par Leslye Headland illustrera le déclin de la Haute République, et l’arrivée de nouveaux pouvoirs du Coté Obscur.
(on a hâte!)

Babyl.. .euh… Le flambeau Stellaire, base géante symbole de l’ascension de la République dans la bordure extérieure

 

L’histoire commence 200 ans avant l’Episode 1. C’est une période de paix et de prospérité. La Galaxie s’étend, la République étend son influence sur la Bordure Extérieure. Mais elle va déranger les hors-la-loi qui proliféraient dans cette zone éloignée des centres de pouvoir. Nous allons ici faire connaissance avec les Nihils, une confrérie de pirates sauvages et sans pitié. L’affrontement va être violent et mortel.
C’est Charles Soule qui inaugure le projet, auteur et scénariste vu précédemment chez Marvel (sur Wolverine notamment), et sur les comics Star Wars (Dark Vador, seigneur noir des Sith).
Son style est vif et efficace. Les descriptions sont courtes mais immersives, très adaptées à l’atmosphère d’urgence qui se dégage de l’histoire. Il dépeint des personnages en quelques lignes, les fait réellement exister, avant bien souvent de les faire disparaître quelques pages plus loin.

Et des personnages, il y en a beaucoup, notamment les jedi. Pas toujours facile de les distinguer, mais l’histoire bien menée aide à s’y retrouver. On a même une Jedi Wookie, et un trandoshan, même si on ne saura pas grand-chose sur eux. Un roman choral, qui ne s’attarde pas vraiment sur ses protagonistes, en tout cas pas de façon à tisser un lien avec le lecteur. Pas de héros, aucun personnage ne ressort vraiment, ce qui peut être déstabilisant dans cet univers. Disons que l’on sort de notre zone de confort.

On ne voit pas Yoda, c’est lui qui prend la photo

 

Il faut noter que le Coté Obscur n’est pas du tout présent dans le roman, et les Jedi n’en parlent à aucun moment. On peut supposer qu’il est endormi ou en tout cas retiré des affaires, et ne semble pas du tout un sujet de préoccupation. Ce sont donc les Nihils, pirates ultraviolents, qui vont occuper le devant de la scène. Et comment !
Ici, l’auteur nous les présente avec leur passé, leur organisation -originale et intéressante, un roman qui se déroulerait juste dans leurs rangs serait vraiment intéressant – , leurs motivations personnelles. Les nouveaux méchants ne sont pas seulement de la chair à canon pour les héros, Charles Soule s’attache à nous les rendre crédibles, concrets. Ils sont finalement plus incarnés, plus profonds que les Jedi.
Nul doute que l’on reverra ces “méchants” très prochainement. Et le rôle que l’on pressent pour les Nihils en fin de roman donne envie de connaître la suite !

Marchion Rio, le chef des Nihils

 

Ce livre est une introduction très efficace à ce nouvel univers, à l’écriture fluide et entrainante. Et si les événements peuvent apparaître décousus au premier abord, ils prennent sens en toute fin de roman, qui appelle évidemment des suites et approfondissements que l’on sait déjà être nombreux.

Martin Silenus

Martin Silenus

"L'évolution donne l'être humain. L'être humain, après un long et douloureux processus, donne l'humanité." Dan Simmons - Hypérion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.