Les + :

  • un univers maîtrisé
  • un très bon suspens
  • une ambiance sombre et cruelle

Les – :

  • une fin brouillonne 
  • un personnage féminin sans intérêt

Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

Que s’est-il passé dans ma tête pour regarder ce film ? Disponible sur Disney +, je me suis dit que j’allais tenter l’aventure. :-)

Et j’ai bien fait ! Labyrinthe est une très bonne surprise et je me suis totalement prise au jeu qui me donne envie de regarder les suivants. Pourquoi surprise ? Parce que le film est assez dur et ce n’est pas ce à quoi je m’attendais.

Labyrinthe est sorti à la même époque que les premiers Hunger Games et Divergente. Dystopie pour adolescents, Labyrinthe est adapté du roman éponyme signé James Dashner. Ce qui marche tout de suite c’est que nous nous retrouvons dans la même position que tous ces garçons : on ne comprend pas ce qui se passe et on est désorienté par les lieux assez inhospitaliers. Le suspens créé est tout simple : qu’est-ce qui se cache dans le labyrinthe et comment en sortir ? Les bruits ont un rôle très important dans le film, car il participe au malaise, notamment les ouvertures et fermetures du labyrinthe.

Les personnages sont attachants et particulièrement Thomas et Alby, mais aussi le jeune Chuck, élément comique de la bande. Thomas refuse de rester enfermé et c’est sa curiosité qui va modifier le cours de la vie de tous les autres garçons. Forcément, cela crée un conflit, car c’est bien la peur qui maintient la cohésion du groupe et lorsque Thomas brise les règles, forcément la cohésion du groupe se fracasse. Pourtant, c’est son courage et sa prise de risques qui vont permettre à certains de se sauver. Ainsi, le film “valide” subtilement la forte tête que l’on attribue aux adolescents qui se lancent sans réfléchir dans certaines aventures…

Si l’ensemble fonctionne vraiment bien, on peut cependant regretter l’arrivée de Teresa dans le sens où elle n’apporte absolument rien à l’intrigue et est reléguée assez vite au second plan. Pourtant, il aurait été intéressant de l’introduire plus tôt pour créer un décalage entre cette bande de garçons et cette unique fille. Pourquoi a-t-elle été envoyée ?

Enfin, la fin du film est bâclée, car les auteurs veulent y arriver trop rapidement et “teaser” la suite. Du coup, tout va très vite et même si le prochain film laisse présager de grosses embûches pour les personnages (et s’ouvre aussi sur un univers post-apocalyptique), l’ironie dramatique est mal installée. Le suspense est pourtant maintenu : que veut-on vraiment à ses ados ?

CONCLUSION

Oui je suis désolée, mais Labyrinthe est un bon film ! ^_^ Un film fun et dur qui s’interroge aussi sur la perception qu’ont les adultes des adolescents et en arrière-plan les modifications génétiques (qu’on croit déceler à la fin…). Je suis vraiment surprise par ce premier long-métrage et intriguée par la suite.

A suivre donc…

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.