Les + :

  • des scènes de combats très réussies
  • une complexification bienvenue des personnages
  • des méchants qui se dévoilent
  • une animation toujours aussi impeccable

Les – :

  • épisodes 11 à 13 vraiment très moyens
  • un scénario qui manque un peu d’épaisseur

Alors que Yuji apprend à maîtriser sa force occulte auprès de Gojo pour devenir exorciste, un Maître des Fléaux sort de son ombre et vient perturber l’école de Tokyo. Dans le même temps, l’école de Kyoto arrive pour un tournoi entre élèves qui va dégénérer… 

! ATTENTION SPOILERS !

Cette seconde partie est bien plus maîtrisée que la précédente ! Les scènes de bastons, toujours aussi présentes, sont cependant mieux chorégraphiées et permettent notamment de comprendre la personnalité de chacun.

Yuji va très vite être confronté à des Fléaux de niveau supérieur à lui alors que sa formation est toujours en cours. La présence de l’étrange rafistolé Mahito, qui semble contrôler une petite bande de Fléaux aux capacités intellectuelles plus développées que les autres (déjà présents dans la première partie), vient entraver les plans de Gojo. Sa perversion et sa capacité à penser comme les humains le rendent très dangereux, mais on comprend vite que ce n’est sûrement pas lui qui tire les ficelles.

L’arrivée de l’école de Kyoto pour le tournoi inter-école permet des pauses plus comiques dans l’intrigue. Cependant, les nouveaux élèves, tous plus perturbés les uns que les autres, vont donner du fil à retordre à l’école de Tokyo d’autant plus que Yuji n’est pas le bienvenu, lui qui est le réceptacle de Sukuna. Et si les élèves de Kyoto étaient là pour l’exorciser ?

Un personnage sort du lot : Todo. D’abord présenté comme une brute sans cervelle, les épisodes 19 & 20 révèlent la réelle personnalité de l’exorciste. Le combat commun avec Yugi, leur relation et la façon dont Todo aide finalement le jeune garçon rendent ces deux épisodes les meilleurs jusqu’à présent.

Il faut ajouter aux épisodes 19 & 20 la présence du Fléau Hanami. Plus esprit de la nature que démon, Hanami est jusqu’à présent le Fléau le plus original. Liés à la nature et à la terre, ses pouvoirs spectaculaires rendent les scènes d’action extraordinairement belles et brutales. On soulignera toujours l’exceptionnelle animation proposée par MAPPA !

CONCLUSION

Les épisodes 11 à 20 sont de bonne qualité et exploitent mieux les personnalités des personnages. Les combats présentent un réel intérêt pour l’intrigue et ne sont pas juste là pour la décoration (contrairement aux épisodes 1 à 10). Cependant, le fond de l’intrigue reste encore un peu léger pour l’instant et les enjeux assez brouillons : on a envie que ça décolle un peu plus ! L’animation est égale à elle-même et maintient MAPPA à sa première place de studio d’animation japonaise actuellement.

A suivre…

Disponible sur Crunchyroll : https://www.crunchyroll.com/fr/jujutsu-kaisen 

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *