Les + :

  • un film épique et dynamique !
  • un univers original
  • des personnages attachants

Les – :

  • personnages féminins vraiment délaissés
  • fin toujours aussi brouillonne 

 

Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d’autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

La saga continue et pour moi, c’est toujours aussi plaisant ! ^_^

* ! ATTENTION : SPOILERS ! *

Labyrinthe : Terre Brûlée passe de l’hostilité d’une forêt à celle du désert.

On découvre en effet un monde apocalyptique dans lequel les villes ont totalement disparu et où le climat est perturbé (on le voit dans une très belle scène où le ciel se déchaîne dans un ballet d’éclairs tueurs !).

Ce monde abîmé et détruit est rendu encore plus dangereux par les Fondus qui grouillent un peu partout : ce sont ceux qui ont été infectés par le virus de la Braise ; des zombies en gros ! Et ça, je ne m’y attendais clairement pas. Ce mélange très intéressant entre dystopie, monde post-apocalyptique et zombies donne un véritable coup de fouet au genre.

L’ambiance du film est encore plus sombre que le précédent avec des personnages constamment mis en danger, et ce dès le début puisque Thomas va vite comprendre qu’ils n’ont pas été sauvés par la résistance (Le Bras Droit), mais bien récupérés par W.I.C.K.E.D qui a besoin d’eux. Pourquoi ? Parce qu’ils sont apparemment immunisés contre le virus.

L’ensemble est très dynamique et bien mené, notamment parce que les personnages sont sans cesse malmenés, les forçant à changer leurs plans et intensifiant ainsi le rythme de l’action. Vous allez me dire : “ce teen-movie quand même, y a bien un truc qui est mauvais ?!!”. Mauvais non, mais en effet il y a quelque chose qui ne fonctionne pas : les personnages féminins. Encore une fois, Teresa est une ombre (elle a besoin d’être sauvée par le héros puis elle trahit ses amis !), Ava Paige la scientifique de W.I.C.K.E.D est une sorte de sorcière en blouse blanche et les jeunes membres de la résistance apparaisse 2mn à l’écran ! Pourtant, un personnage sauve (un peu) ce point : Brenda. La jeune femme se joint à Thomas et sa bande dans l’espoir de rejoindre le Paradis, un lieu que l’on dit sain et non désertique. C’est avec elle que les scènes d’action sont les plus fortes, mais aussi celles plus émouvantes puisque Brenda semble totalement perdue à l’arrivée des Blocards, elle qui pensait passer sa vie dans une sorte de bunker rempli de survivants bien mal en point.

Enfin, la fin est encore une fois mal maîtrisée avec un enchaînement d’actions beaucoup trop rapides pour bien poser les enjeux finaux. Cependant, le face-à-face qui se prépare entre Thomas et W.I.C.K.E.D motive clairement à regarder la suite !

CONCLUSION

Le second volet de la saga Labyrinthe est aussi réussi que le premier. C’est fun, divertissant, touchant, parfois flippant et finalement assez surprenant !

A suivre… 

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *