Les + :

  • une animation INCROYABLE !
  • un univers captivant
  • des personnages très bien construits
  • une intrigue mystérieuse

Les – :

  • Fena manque pour l’instant d’une certaine stature d’héroïne :)

Fena Houtman se souvient peu de son enfance. Orpheline, élevée comme servante dans une maison close, sa vie change quand elle s’échappe pour une île de pirates où l’attend la vérité à propos de sa famille. Seule capable de percer les secrets familiaux, Fena prend la tête d’un formidable équipage de ninjas hors pair, paré pour les aventures en haute mer !

Nouvelle production phare de Crunchyroll, Fena Pirate Princess est une série réalisée par le célèbre studio I.G en partenariat avec Adult Swim. L’effet produit ? Une série un peu plus mature à la qualité visuelle incroyable.

Une intrigue pleine d’aventure

Le premier épisode m’a d’abord un peu surprise de par son humour très poussif et à la déformation typiquement présente dans les animés : visages excessifs qui pleurent ou crient de façon démesurée. Je me suis demandée comment une si belle série avec une ambiance mystérieuse et magique pouvait démarrer ainsi et pourtant, la suite vaut plus que le détour !

La série se place dans plusieurs genres qui se rejoignent parfaitement. Un ton historique très fort avec un voyage dans l’Europe de ce qui semble être un 18ème siècle fantasmé avec villes en plein essor et batailles navales entre grandes nations. Un ton fantastique avec la recherche de l’origine de cette étrange pierre que Fena a récupéré en héritage. Mais la série revêt aussi un ton dramatique avec le passé de Fena (il va lui falloir fouiller sa mémoire à la recherche de souvenirs cachés pour comprendre pourquoi son père lui a laissé cette étrange pierre de verre), mais aussi celle de ces chevaliers Gobelins. Les personnages sont très vite posés et l’empathie est immédiate. C’est le cas notamment avec les jumeaux, figures comiques de la série, mais surtout l’énigmatique Yukimaru. Le personnage est immédiatement intriguant : froid et distant avec Fena, il ne vit pourtant que pour la protéger. Leur relation compliquée tend évidemment vers une romance, mais tout est fait de façon subtile et on se prend à attendre impatiemment le moment où ils pourront entretenir cet amour naissant.

Si l’intrigue nous transporte dans un voyage fantastique rempli de rebondissements, l’ensemble n’est pas drôle et les éléments dramatiques ne sont jamais bien loin (rappelons que la série s’ouvre sur cette jeune fille orpheline, élevée dans un bordel et forcée d’épouser un baron aux appétits sexuels démesurés…) ce qui permet notamment de renforcer le caractère des antagonistes, particulièrement le clan de femmes pirates. Les obstacles sont nombreux et les cinq premiers épisodes regorgent déjà d’affrontements et de conflits.

Une animation impeccable

L’ambiance aventure-Histoire de l’intrigue totalement maîtrisée nous transporte vraiment dans un univers qui permet de s’évader facilement et cet effet du scénario est accentué par une animation de très haute qualité avec des décors incroyables et des paysages magnifiques. On se prendrait presque au jeu de pauser certaines séquences pour en admirer tous les détails ! Le réalisme historique côtoie avec brio un dépaysement magique qui n’hésite pas à mettre Europe médiévale, samouraïs, cité engloutie et gadgets steampunk face à face.

Tout dans la série est visuellement réussi : la fluidité de l’animation des personnages, les couleurs, la lumière, mais aussi la mise en scène (notamment les scènes de combats). Enfin, la musique lyrique vient souligner l’ambiance magique de la série, mais toujours de façon subtile laissant d’ailleurs plus de place à des accents historiques (flûtes, violons, clavecins).

CONCLUSION

Les cinq premiers épisodes de Fena Pirate Princess sont sublimes et donnent clairement envie de poursuivre l’aventure Eden. Rarement j’ai pu voir un mélange aussi subtil entre Histoire, fantastique, drame et romance ! Il n’y a absolument rien à redire si ce n’est peut-être le personnage de Fena lui-même qui manque pour l’instant d’un peu d’ampleur, la vedette lui étant volée par Yukimaru. Une série à commencer sans attendre !

A suivre…

Disponible sur Crunchyroll : https://www.crunchyroll.com/fr/fena-pirate-princess  

Arwen

Arwen

Je m’appelle Marie et j’ai 29 ans. J’ai fait des études de cinéma pour devenir scénariste. J’ai travaillé entre autre pour des chaînes jeunesse et des productions de dessins animés. Egalement auteur jeunesse, j'ai publié 4 livres à ce jour. Je suis une passionnée de littérature et de cinéma bien sûr! Tout ce qui touche au fantastique (et à ses cousines Fantasy et Féerie) me parle tout particulièrement. Je développe actuellement mon premier roman pour la jeunesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.