Enthroned + Schammasch + Caronte – Petit Bain – 08/01/2020

Le 08 janvier 2020, au Petit Bain, se déroulaient les concerts d’Enthroned, Schammasch et Caronte pour une soirée sympathique.

Et c’est Caronte qui ouvre le bal avec son doom métal / stoner.

Avant même le début de la performance, un petit autel recouvert d’une nappe blanche et de cinq bougies se dresse sur la scène. Le chanteur allume les bougies une à une, puis les musiciens se mettent en place.

Dans l’ensemble, les tenues du groupe dénotent un peu avec l’atmosphère qu’ils semblent vouloir donner à leur show : si l’autel, les bougies et les pentagrammes font penser à une cérémonie un peu sombre, les blousons à patchs noirs et sans manche, les pantalons moulants et les tatouages semblent davantage sortis d’un groupe de metalcore.

J’ai trouvé les morceaux intéressants. On entend très peu le chanteur par dessus les instruments, mais ce n’est pas un problème car en définitive, c’est surtout l’atmosphère musicale qui domine : des rythmes lents mais puissants, des solos de guitare un peu mélancoliques. Ce n’est peut-être pas particulièrement original, mais ça passe bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

S’en suit le groupe Schammasch, celui que j’attendais le plus.

Mélange de black metal et d’instruments un peu chamaniques, Schammasch propose ses rythmes lents et hypnotiques.

Sur scène, mis à part le batteur que l’on voit peu car il reste au fond, 4 musiciens se partagent l’espace : tous sont vêtus de longues tuniques à capuches brodées de fils dorés et jouent des instruments au design très similaire. Ainsi, tous sont mis au même niveau, un aspect que j’ai beaucoup apprécié.

Certains trouveront peut-être Schammasch un peu difficile à aborder en concert : sur fond de chant saturé, les morceaux sont assez lents, presque planants par moments. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié cette performance : j’étais totalement captivée par les titres prenants et presque mystiques du groupe. Nul besoin d’autel ni de bougies pour transmettre leur atmosphère étrange et spirituelle : leur présence seule suffit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et c’est Enthroned qui vient clore cette soirée au Petit Bain. Je n’avais encore jamais vu ce groupe en concert, et j’ai plutôt bien aimé.

Peintures de guerre, vêtements sombres, clous et capuches, Enthroned fait résonner ses titres très blacks dans la salle. Bien que les morceaux m’aient paru assez classiques, l’ensemble est bien exécuté et sur scène, les musiciens savent comment mettre l’ambiance : loin de rester perdu dans son monde, le chanteur n’hésite pas à faire participer le public. Il y a un côté très cérémonial dans la performance d’Enthroned ; là encore, pas d’artifices pour poser le décor, simplement cette atmosphère musicale particulière, satanique et gutturale.

En ce qui me concerne, Ehtroned est donc une découverte intéressante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *